L'idée peut sembler un peu tirée par les cheveux (de Pascal) et choquante, et pourtant... Interrogé pendant une Q&A sur le sujet de la nouvelle initiative Intel Foundry Services du fondeur américain, Jensen a reconnu qu'Intel est déjà intéressé d'avoir NVIDIA pour client et que NVIDIA est intéressé pour explorer cette piste ! Ceci s'inscrit dans la nouvelle stratégie de diversification de l'approvisionnement et pour disposer d'une meilleure redondance à chaque niveau des opérations. Pour NVIDIA, Intel est depuis longtemps un très bon partenaire et Jensen est curieux de voir ce qu'Intel arrivera à réaliser et à offrir à l'avenir dans le domaine du service de fonderie. Il ne serait évidemment pas la seul...

 

 

Mais il reste évidemment modéré dans son enthousiasme, expliquant que gérer une fonderie est vastement différent de la gestion d'une entreprise axée sur la vente directe de produits. Selon lui, cette activité n'est pas faite pour les « âmes sensibles » et impliquera de nombreux changements dans la façon d'investir et de développer des technologies, mais aussi pour la culture interne de travail de l'entreprise. Le PDG de NVIDIA en profite donc aussi pour saluer au passage l'« excellent travail de TSMC », qui maitrise, d'après lui, à la perfection tous les aspects de cette danse très complexe. Néanmoins, il affirme aussi être encouragé par le travail déjà réalisé par Intel et pense que le fondeur est engagé sur la bonne voie. 

 

Naturellement, avoir recours aux services d'Intel ne pourra en aucun cas se faire du jour au lendemain, beaucoup de choses devront être réglées et ajustées bien avant d'arriver à ce point-là. En effet, la relation entre un fondeur et son client se cultive sur des années et n’est certainement pas une affaire prise à la légère. 

 

Foundry discussions take a long time, and it's not just about desire. We have to align technology, the business models have to be aligned, the capacity has to be aligned, the operations process and the nature of the two companies have to be aligned. It takes a fair amount of time and a lot of deep, deep discussion – we're not buying milk here. This is really about the integration of the supply chains. Our partnerships with TSMC and Samsung in the last several years are something that took years to cultivate. So we are very open-minded to considering Intel, and I'm delighted by the efforts that they're making." - Jensen Huang. 

 

Accessoirement, on pourrait se demander si ce serait une bonne idée pour NVIDIA d'avoir recours au service d'une entreprise sur le point de devenir une concurrente sur son marché de prédilection, soulevant quelques inquiétudes quant au partage des secrets de NVIDIA avec Intel. Pour le PDG de NVIDIA, ce n'est toutefois pas un problème, sa réponse à ce sujet est d'ailleurs plutôt informative. On apprend en effet que les portes sont loin d'être aussi closes qu'on aurait pu l'imaginer entre les différents acteurs, notamment AMD, NVIDIA et Intel, et que le partage des roadmaps et d'autres secrets est en réalité la norme (bien entendu, sous confidentialité et via des canaux spécifiques), et ce bien avant que ce genre d'informations soient révélées au public. Oui, ces 3 entreprises se font concurrence, mais il est aussi vrai qu'elles collaborent beaucoup et dépendent l'une des autres pour de nombreux projets. Bref, selon Jensen Huang, il n'y aura pas lieu d'être parano ! 

 

It turns out that paranoia is just paranoia. There is nothing to be paranoid about. It turns out that people want to win, but nobody's trying to 'get ya.' So we try to take the not-paranoid approach when we work with partners. We try to rely on them, let them know we are relying on them, trust them, and let them know we trust them. So far it is working pretty well." - Jensen Huang. 

 

Au fond, voir NVIDIA avoir recours aux services de fonderie de son compatriote d'ici quelques années n'est absolument pas irréaliste en soi, il y a bon nombre de scénarios où ce serait même un choix parfaitement censé (et pas uniquement pour NVIDIA), notamment pour réduire la dépendance vis-à-vis des fondeurs asiatiques et particulièrement TSMC, clairement située dans une « zone à risque ». Après tout, avec les grandes constructions mises en œuvre par Intel aux USA et en Europe, on peut effectivement imaginer une bien meilleure distribution de la production et surtout, au plus proche du marché visé. Votre GeForce de 2030, Made in Germany ? Et pourquoi pas ? En tout cas, on est maintenant bien curieux de connaitre la vision et l'avis de Lisa Su et d'AMD à ce sujet. On ne doute pas trop que ce genre de question lui sera également posée, tôt ou tard. (Source)

 

En fin de compte, ils sont tous potes ! [cliquer pour agrandir]


Un poil avant ?

Le Variable Refresh Rate arrive enfin sur PS5 ! Mais...

Un peu plus tard ...

Au tour d'ASRock de se positionner par rapport au refresh Ryzen

 Jensen a confirmé que c'est une option que NVIDIA considère, pour l'avenir.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !