Le nom avait déjà fuité avant la date du NDA, ce "Ponte Vecchio" semble bel et bien renfermer bien des surprises. Malheureusement, son officialisation n’est pas vraiment allée de pair avec une foule de détails techniques, bien au contraire. Certes, nous comprenons qu’à deux ans de la date de livraison d’un supercalculateur, destiné de surcroît au Departement of Energy - le ministère chargé entre autres de la recherche en nucléaire - les détails soient encore sujet à changement et demeurent confidentiels, néanmoins nous aurions préféré que plus d'informations croustillantes soient d’ordre public.

 

Si Xe est le nom générique du projet de GPU d’Intel, il prendra différentes implémentations, et c’est de l’une d’entre elles dont il est question en ce moment, répondant au nom de "Ponte Veccio" donc. Son but ? Être intégrée en centre de calcul et fournir de la puissance en simple et double précision, mais aussi pour les calculs de machine learning et l’informatique haute performance (HPC), d’où le nom de GPGPU (General-Purpose GPU). Répondant à une gravure en 7 nm (procédé peut-être finalement plus fiable que le 10 ?), le bouzin utilisera aussi la technologie d’empilement 3D Foveros, ce qui signifie une utilisation du multi-die, probablement également MCM, mais en tout cas au minimum collés verticalement. En outre, d’autres technologies seront également présentes : PCIe 5.0, EMIB (sans confirmation définitive pour cette part), et... c’est tout. Pour une présentation en grande pompe à Supercomputing, une conférence majeure ayant lieu cette année à Denver, rassemblant tout le gratin des chercheurs et entreprises acteurs du secteur, nous étions en droit d’attendre un peu plus... Une version gamer datée par exemple (oui, nous pouvions toujours rêver à un évènement plutôt à dominante industrielle !). Qu’à cela ne tienne, tout n’est qu’une question de temps.

 

intel ponte veccio presentation slide

 

Et s’il est question de cette version en particulier de Xe, c’est bien qu’un bouzin l’utilisant ait été présenté... ou presque. Aurora n’est pas nouveau, mais certaines spécifications (et rumeurs !) ont été précisées. En tout, la machine, dédiée à une utilisation publique générale, devra contenir quelque 230 Po de stockage pour 10 Po de mémoire vive cumulée... Des ordres de grandeur encore — littéralement — jamais vus. Niveau organisation logique, comptez environ 200 racks, organisés selon une architecture nommée Shasta, habituelle des supercalculateurs de Cray. Chaque unité intégrera 6 GPU et 2 CPU, sachant que ces derniers reposeront sur des puces répondant au nom de code "Sapphire Rapids". Prévue pour être "après Ice Lake" sans plus de précision, la logique voudrait que les cœurs soient d’architecture Willow Cove (successeurs de Sunny Cove, l’architecture d’Ice Lake) en 10 ou 7 nm, mais rien n’est encore sûr quant à cette affaire, datée pour 2021. De quoi entamer la hype ? (Source : WikiChip)

 

intel exascale xe slide

DoE, Intel, Cray... Des mastodontes du genre, pour une machine hors du commun !


Un poil avant ?

Windows Insider 19025 : Révision de l'indexeur de fichiers

Un peu plus tard ...

L'incroyable carton des derniers AAA !

Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !