La Radeon Solid State Graphics (ou SSG pour les gens pressés), c'est une histoire au moins tout aussi chaotique que Vega. Présentée il y a un peu plus d'un an, le kit de développeur basé sur Fiji était tarifé à 9999$ pour un seul To de mémoire embarquée, en dépit de l'annonce d'une carte future basée sur Polaris. Les mois ont passés, plus de nouvelles en vue jusqu'à avril (2017) où la carte a été redévoilée au NAB show (Las Vegas). Finalement, il semblerait que cette fois-ci soit la bonne, la carte à enfin été ré-annoncée officiellement, sans prix cependant. Le département marketing n'a pas eu trop à se creuser les méninges, le slogan étant passé de "La première carte au monde équipée d'un To" à "La première carte au monde équipée de deux To" !

 

Comme toute révolution, cette carte pourrait bouleverser les habitudes et permettre à la fine fleur des gamers fortunés de réaliser leur rêve : installer leurs jeux directement sur la carte graphique, quelle aubaine ! Uniquement dans un monde parallèle cependant, la carte étant prévu pour les professionels (séchez vos larmes, votre porte monnaie est sauvé).

 

Assez bavardé, place à la belle : possédant vraisemblablement une puce Vega 10 complète avec 64 CU et 4096 stream processors pour 16 Go de HBM HBCC (pour High Banwidth Cache Controller, c'est une révolution voyez-vous, pas du tout la même chose) supportant l'ECC, il s'agirait donc d'une Vega 64 boostée aux hormones. La puissance de calcul en FP32 est donné à 12.29 TFLOPS très exactement, et le double en FP16. Mais où sont donc les 2 To tant attendus ? Dans un SSD SSG (une ré-vo-lu-tion on vous dit) casé on-ne-sait-où sur le PCB, mais interfacé en NVMe. Le boost est donné à 1500 MHz tout rond, la fréquence de base étant inconnue et le TDP plafonnant quant à lui à 300W. Comptez 6 DisplayPorts 1.4 compatible HDR et 8k en sortie, ainsi que deux prises 8 broches pour l'entrée (l'alimentation quoi !).

 

Quel est donc l'utilité du bouzin ? Lire et éditer un film en 8k, comme l'ont si bien montré les rouges à de multiples reprises, retoucher un film à la volée, modélisation 3D, VR, un bon tas de chose en somme. Dans les domaines en vogue, on peut facilement imaginer que l'IA et la reconnaissance d'image par apprentissage sauront grignoter avidement cette mémoire disponible, les coquinous ! Cela est d'autant plus probable au vu du fait qu'AMD met bien en avant la FP16, lourdement utilisée en machine learning.

 

Autant de flotte dans ce trailer, serait-ce parce que la carte est bleue, parce qu'elle en aurait besoin pour être refroidie correctement ou parce que son destin serait de tomber à l'eau ? Vous avez 4 heures.

 OVNI en vu, une carte graphique à 2 To de mémoire, ou un SSD PCI-e à processeur graphique Vega ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...