COMPTOIR

La rumeur d'il y a 11 jours quant à une vague de licenciement chez le fondeur américain était donc exacte, il  va bien y avoir des réductions d'effectifs chez Intel dans les mois à venir ! Pat Gelsinger l'a confirmé jeudi dernier lors d'une conférence vidéo avec des employés de l'entreprise. Le PDG a expliqué que ces licenciements sont nécessaires face à la hausse des coûts - désormais jugés « trop élevés » - et au rétrécissement des marges - désormais jugées « trop faibles » - frappant de plein fouet son activité. Comme de coutume, l'objectif est de réduire les dépenses opérationnelles et de renouer avec la profitabilité.

 

These are always hard decisions, but our costs are too high and our margins are too low." - Pat Gelsinger, PDG Intel. 

 

Ceci est évidemment à placer dans un contexte macroéconomique où le commerce mondial - dont celui du PC - s'est fortement ralenti, le tout accompagné d'une inflation galopante. L'impact de cette évolution du marché a déjà bien été mis en évidence par les résultats de Q2 2022 du fondeur, durant lequel Intel a annoncé une perte de 454 millions de dollars, sa première depuis longtemps. En même temps, il ne faut pas oublier que son action a aussi sévèrement dévissé en bourse et a perdu plus de 50 % de sa valeur en l'espace d'un an seulement. Il n'est évidemment pas le seul, c'est une tendance assez généralisée, le cours des actions d'AMD et NVIDIA aussi n'ont pas été épargnés. AMD est passé de 161 en décembre 2021 à 59 $ aujourd'hui, NVIDIA de 333 $ à 125 $. Sur la même période, Intel est passé d'un pic à 55 $ à 27 $.

Bref, la bulle a pété ! Compte tenu de la situation du marché du semiconducteur, le revenu d'Intel pourrait afficher un nouveau déclin de 15 % lors du troisième trimestre... N'oublions pas qu'AMD aussi a récemment prévenu que Q3 2022 n'allait pas être joyeux.

 

Intel rassemble à ce jour 121 000 employés dans 53 pays. On ne sait pas encore combien de personnes le fondeur compte se séparer ni les divisions qui seront ciblées. Il était question au départ de 20 % et de viser en particulier le département des ventes et du marketing, mais il semblerait que d'autres activités aussi pourraient être concernées. Au passage, Intel a aussi prévu d'introduire en bourse sa division Mobileye.

 

We do believe there will be some targeted actions required at different areas of the company."  - Pat Gelsinger, PDG Intel. 

 

« Targeted » pourrait sous-entendre une action mesurée, du moins pas dans les proportions de l’élimination de plus de 12 000 postes de 2016. Dans tous les cas, on se doute que les mesures ne seront guère appréciées, d'autant plus qu'elles suivent de peu l'obtention par Intel de subventions plutôt conséquentes aux USA et en Europe pour y développer son activité. On devrait assurément en savoir plus cette semaine, puisque c'est le 27 qu'Intel va annoncer ses résultats pour le trimestre achevé. AMD suivra peu après, avec une annonce programmée pour le 1er novembre, 2 jours avant RDNA 3. (Source)

 

intel pat gelsinger conference octobre

Un poil avant ?

Mise à jour de notre dossier Ryzen 7000, avec des tas de mesures ajoutées !

Un peu plus tard ...

La RTX 3060 Ti GDDR6X fait finalement ses débuts chez ASUS

Pat Gelsinger admet que les coûts de la compagnie sont trop élevés et ses marges trop faibles...

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !