Intel a de très grands projets pour l'Europe, tous rassemblés sous l'ombrelle de la Silicon Junction ! Des ambitions bien évidemment facilitées par le passage du CHIPS Act de l'UE et son enveloppe de plusieurs dizaines de milliards de dollars pour supporter la production de semiconducteur dans la région. Ainsi, Intel va construire une usine de pointe à Magdeburg en Allemagne (dont les travaux sont censés débuter durant la première moitié de 2023), un nouveau centre de R&D en France et doubler la capacité de son fab irlandais, mais il s'agira aussi de remettre packaging et conception sur le devant de la scène en Europe. Les pays européens concernés sont pour l'instant l'Irlande, l'Allemagne, la France, l'Espagne, la Pologne, ainsi que l'Italie.

 

Silicon Junction [cliquer pour agrandir]

 

Justement, à propos de cette dernière, on se souvient qu'Intel avait fait connaitre son intention d'y construire une usine de fabrication « back end » de pointe pour environ 4,5 milliards de dollars, mais au moment de l'annonce de mars dernier, les détails étaient encore très flous. Ils le sont d'ailleurs toujours encore un peu pour être tout à fait honnête, l'information obtenue par Reuters n'étant pas officielle. Mais apparemment, selon deux sources, Intel et l'Italie auraient bien avancé dans les négociations et seraient sur le point de signer pour la construction d'une grande usine dans le nord du pays, soit dans le Piémont, soit en Vénétie. Plus exactement, l'installation en question serait essentiellement pour de l'assemblage et du packaging avancé de semiconducteur (sous-entendu avec Foveros, EMIB, etc. ?), donc pas de la production de puce, mais « simplement » de la transformation en produit fini. C'est généralement aussi dans ce type d'usine où sont effectuées les phases de qualifications et de tests. On imagine ainsi qu'elle sera destinée principalement à fonctionner en tandem avec le futur fab allemand d'Intel.

 

Le bruit courait l'année dernière que cette usine pourrait couter un total de 9 milliards de $, en sachant que l'Italie souhaite dépenser plus de 4 milliards d'euros pour des projets liés au semiconducteur d'ici 2030 et que le pays pourrait contribuer jusqu'à 40 % de l'investissement d'Intel d'après des rumeurs récentes. L'investissement initial pour le futur atelier italien en question serait de 5 milliards de dollars. Un autre pas dans la bonne direction pour l'Europe et son « indépendance » ? Certainement. 


Un poil avant ?

Le RISC-V se balade enfin chez Pine64 avec la Star64

Un peu plus tard ...

Comptoiroscope • Dirt Saga de 2009 à 2020

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !