Jon Peddie a compilé ses chiffres pour son rapport pour la croissance du marché mondial du GPU (tous types confondus) pour le troisième trimestre de l'année. Sur cette période, 101 millions d'unités ont été livrées, c'est une baisse de 18,2 % par rapport au trimestre passé. Une baisse qui n'a toutefois pas concerné NVIDIA, dont les livraisons ont grimpé de 8 %, tandis qu'AMD et Intel ont concédé des décroissances trimestrielles de 11,4 et 25,6 % respectivement. Une évolution se répercutant aussi sur les parts de marché détenues par chaque acteur, bien qu'AMD a ici tout de même réussi à gagner virtuellement un peu de terrain (+1,4 %), NVIDIA a augmenté sa part de 4,86 %. Dans les deux cas, cela s'est visiblement fait au détriment d'Intel, qui a reculé de 6,2 %. Il faut tout de même reconnaître que les 20 % de parts détenues par NVIDIA sont plutôt impressionnants considérant que le constructeur ne vend aucune solution graphique intégrée contrairement à ses concurrents.

 

Il est fort probable que cette tendance soit principalement aussi du fait que les GPU dédiés ont progressé de 10,9 % par rapport au dernier trimestre, tandis que le marché du CPU de PC a lui reculé de 23,1 %. Il faut dire qu'aucun lancement majeur pour le marché notebook n'a eu lieu sur cette période à l'inverse des années précédentes, ce qui a généralement toujours pour effet de booster les ventes.

 

Parts de marché du GPU (tous, iGPU compris)Q2 2020Q2 2021Q3 2021
AMD 18 % 16 % 18 %
Intel 64 % 68 % 62 %
NVIDIA 19 % 15 % 20 %
Parts avec GPU dédiés uniquement
AMD 20 % 17 % 17 %
NVIDIA 80 % 83 % 83 %

 

Mais ce trimestre a aussi été un peu particulier. Les trois mois passés ont traditionnellement toujours été une période plus forte pour les fabricants que le second trimestre, mais Jon Peddie affirme que récessions et pandémie continuent à chambouler la saisonnalité classique. De ce fait, c'est la première fois que la différence a été aussi fortement négative entre Q2 et Q3. Il faudrait d'ailleurs se préparer à d'autres surprises du genre dans les mois à venir, alors que la chaîne d'approvisionnement fragile et déséquilibrée récupère des séquelles de sa stratégie historique préférée du « juste à temps », qui ne lui a clairement pas réussi ces derniers temps. De ce côté-là, Jon Peddie ne s'attend pas à un retour à la stabilité avant la fin de 2022, ce qui ne veut pas dire qu'on sera sorti de notre misère d'ici là, loin de là.

 

Pour le reste, la capacité d'AMD à gagner de l'avance sur le terrain du GPU sera forcément directement liée aux capacités qu'il a pu précommander auprès de son fournisseur (comme NVIDIA), sans toutefois oublier que 2022 verra aussi l'entrée en jeu d'Intel et de ses GPU Arc (également fabriqués TSMC), qui seront annoncés au début de l'année, en espérant tout de même que ce ne sera pas qu'un paper-launch et que la disponibilité sera rapidement effective. M'enfin, voilà un threesome du GPU dédié qu'on a vraiment hâte de voir en action (et en chiffre) ! (Source)

 

Jon Peddie, c'est bien, mais retrouvez aussi nos propres statistiques (compilées avec soin, amour et à la sueur du front aussi peu chevelu que la bille juste au-dessus de notre Grand Chef) des derniers mois dans notre super guide d'achat des GPU !

 

business as usual meme


Un poil avant ?

Qualcomm et Microsoft auraient un accord d'exclusivité pour Windows on Arm, mais ce serait bientôt terminé...

Un peu plus tard ...

Une sacrée mise à jour de prévue pour les EPYC, avec 12 dies au programme

 NVIDIA a progressé, AMD a stagné et Intel a reculé... Vivement le threesome pour le dGPU ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !