Comme le veut la tradition, Intel est la première des grosses entreprises du semiconducteur à sortir des bois pour annoncer ses résultats en conclusion du trimestre passé. Que faut-il en retenir ? D'abord, Intel a réalisé un CA de 19,2 milliards de dollars, plus que prévu, moins bien que le précédent, mais carrément mieux que celui de l'année dernière. Par contre, malgré ce chiffre moins élevé, le revenu net encaissé par le fondeur a été de 6,8 milliards de dollars, 1,5 milliard de plus que le trimestre passé et 2,5 milliards supplémentaires par rapport à la même période en 2020 ! Nul doute que cette profitabilité supérieure est à attribuer en grande partie à la marge brute, qui fut de 56 % ce trimestre, soit presque 3 % de plus par rapport aux deux autres périodes susmentionnées. Le fait que le revenu opérationnel soit inférieur au revenu net sous-entend qu'Intel a encaissé quelque chose en parallèle, il n'est pas impossible que ce surplus soit lié à la vente de sa division NAND à SK Hynix.

 

intel q3 2021 [cliquer pour agrandir]

 

Bref, ce fut donc un trimestre profitable en tout point de vue, bien que très calme dans les rangs du fondeur, qui n'a introduit aucune grande nouveauté sur les trois mois concernés, ce qui veut dire que les ventes furent toutes de produits existants déjà au catalogue. La division Client Computing — donc celle qui s'occupe des CPU pour particuliers — est la grande perdante du trimestre. Bien qu'Intel lui-même n'aurait pas (plus) de problème de production, la pénurie de semiconducteurs a tout de même beaucoup gêné ses ventes, particulièrement de puces pour laptops, les OEM ayant du mal à obtenir suffisamment de composants pour construire autant d'unités qu'ils souhaiteraient, ce qui les oblige par conséquent à réduire leurs commandes de processeurs auprès du fondeur - mais le fondeur aurait tout de même livré sa 70 millionième puce Tiger Lake ce trimestre. Ce sont plutôt les prix moyens de vente qui ont pris un coup dans le nez, plus que les quantités. En contrepartie, le segment desktop s'en est bien mieux sorti, avec des indicateurs parfaitement dans le vert. Les livraisons d'Alder Lake ont également débuté pendant ce Q3.

 

Enfin, on peut aussi noter le nouveau résultat record du groupe IoT, qui a atteint la barre du milliard pour la première fois de son histoire. Pour tous les autres, l'évolution est plate, sauf pour le commerce des solutions programmables, avec une baisse de 2 % par rapport au trimestre précédent. Dans tous les cas, Q4 étant traditionnellement une période forte de l'année et qui sera cette fois-ci marquée par des lancements chez le fondeur, les résultats du prochain trimestre ne manqueront certainement pas d'être bons, voire meilleurs.

 

Quoi d'autre ? Ça n'a pas fait les gros titres, une note cachée dans la présentation confirme qu'Intel Foundry Services a expédié ses premiers wafers « commerciaux » à la clientèle. Ni la quantité ni le (ou les ?) procédé utilisé n'ont été mentionnés, mais cela n'en reste pas moins un premier grand pas pour Intel et sa grande stratégie IDM 2.0, dont l'ambition est de faire d'IFS un fondeur apte à concurrencer les grands de l'industrie, comme TSMC. À ce propos, Intel s'attend maintenant à dépenser entre 25 et 28 milliards pour son Capex en 2022 (ses dépenses d'investissements immobiliers).

Finalement, Intel a aussi brièvement réaffirmé ses grandes ambitions pour le marché du GPU et a confirmé que sa première génération de cartes graphiques dédiées basées sur l'architecture Xe-HPG — aka la génération Alchemist — arrivera en magasin au cours du premier trimestre de 2022. Par conséquent, le CES 2022 de janvier sera évidemment un bon candidat pour le dévoilement officiel de la première gamme Intel ARC au public. Notez aussi l'événement Intel Innovation programmé le 27 et 28 octobre à venir. S'il n'est pas impossible qu'Intel y aborde aussi un peu Xe, il est plus que probable qu'il en profitera surtout pour causer d'Alder Lake et de son architecture, dont la gamme de Core 12e génération doit en principe être dévoilée le 27. (Source : Intel)

 intel arc roadmap generation abcd

ABCD... Intel va-t-il nous faire toutes les lettres de l'alphabet avec ses arhcitectures GPU ?

 

Intel

(EN milliard de $ et GAAP)

2019Q1 2020

Q2 

2020

Q3 2020Q4 20202020Q1 2021Q2 2021Q3 2021Q4 20212021

Revenu Brut

(Objectif prévisionnel)

72,0

19.8 

(19,0)

19,7

(18,5)

18.3

(18,2)

20.0

(17,4)

77,9

19,7

(18,6)

19,6

(18,9)

19,2 (19,2) (77,7)

Dépenses R&D + MG&A

(Marketing, Administratif...)

- 4,8  4,8 4,7 5,4 - 5,0 4,8 5,5 - -
Revenu Opérationnel 22,0 7,0  5,7 5,1 5,9 23,7 - - 5,2 - -
Revenu Net  21,0 5,7  5,1 4,3 5,9 20,9 3,4 5,1 6,8 - -
Marge Brute 58,6 % 60,6 % 53,3 % 53,1 % 56,8 % 56,0 % 55,2 % 53,5 % 56,0 % (51.4 %) (55 %)

Revenu Groupe Client Computing

37,1 9,8  9,5 9,8 10,9 40,1 10,6 10,1 9,7 - -
Revenu Groupe Data Center (inclut Optane)
23,5 7,0 7,1 5,9 6,1 26,1 5,6 6,5 6,5 - -
Revenu Groupe IoT 3,8 0,883  0,670 0,677 0,777 3,0 0,914 0,984 1,0 - -

Revenu Groupe Non-Volatile Memory Solution (NAND)

4,4 1,3  1,7 1,2 1,2 5,4 1,1 1,1 1,1 - -
Revenu Groupe Programmable Solutions 2,0 0,519 0,501 0,411 0,422 1,9 0,486 0,486 0,478 - -
Mobileye 0,879 0,254 0,146 0,234 0,333 0,967 0,377 0,327 0,326 - -

Dividende par action

(Pas en milliard !)

- 1,31 1,19 1,02 1,42 - 0,82 1,24 1,67 - (4,5)

Un poil avant ?

Les Ryzen ont retrouvé leur patate sous Windows 11

Un peu plus tard ...

GeForce NOW vous proposera bientôt de louer une vraie RTX 3080 en streaming

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !