Quand bien même il se disait en mars dernier que TSMC avait entamé une sorte de lutte contre le minage en plaçant en fin de ses priorités la production des ASIC pour les fermes de minage chinoises, il semblerait néanmoins que l'explosion soutenue des cours des cryptomonnaies et l'adoption en masse de celles-ci (contrairement à 2017/18) auraient déjà fait revenir le fondeur taïwanais à de meilleurs sentiments. Après tout, comment refuser un client sans aucun doute plus que capable de payer rubis sur l'ongle et dont le marché pourrait apparemment croître jusqu'à 7 % annuellement au moins jusqu'en 2024 ?

Ainsi, le bruit court désormais que Bitmain, l'un des principaux concepteurs d'ASIC pour le minage, aurait passé une nouvelle commande auprès de TSMC pour produire ses dernières puces spécialisées sur les lignes de production en 5 nm du fondeur. Se pourrait-il qu'il s'agisse de fabriquer les puces qui animeront son nouveau Antminer E9, performant et très efficace sur le plan énergétique ? C'est fort probable.

 

C'est au troisième trimestre de l'année que TSMC devrait lancer cette production, avec une augmentation substantielle d'ici le premier trimestre de 2022. Pas d'indication quant à la taille de la commande, mais il convient tout de même de rappeler que certains analystes estiment que le marché des cryptos pourrait finir par engouffrer jusqu'à 8 % des wafers 5 nm de TSMC en 2021, ce qui n'est pas rien et ferait donc hypothétiquement autant de wafers en moins pour les autres, comme AMD et Nvidia par exemple. Bien entendu, ce n'est qu'une estimation, mais tout ceci pourrait aussi expliquer en partie pourquoi AMD chercherait à se dépêcher sur le 5 nm en laissant tomber le 6 nm (et Zen 3+), il vaudrait effectivement probablement mieux ne pas être parmi les derniers à se servir.

 

Pour l'anecdote, rappelons-nous également que Bitmain et son compatriote Canaan — également un vendeur d'ASIC — furent les bêta-testeurs du 5 nm et donc les premiers à réellement s'en servir, lors de la phase de production de risque du procédé chez TSMC en 2019. Mais à ce jour, c'est Apple qui mange la grosse majorité des wafers de 5 nm. Une distribution qui devrait toutefois s'équilibrer au fil des prochains mois et des nouvelles puces chez d'autres clients comme Qualcomm, Samsung ou Mediatek. À voir si les grands méchants ASIC auront réellement un impact sur le reste, ce qui paraîtrait tout de même assez peu probable. (Source)

 

bitmain asic amd nvidia argent tsmc


Un poil avant ?

La DDR5 de Kingston arrivera plus vite que prévu !

Un peu plus tard ...

Windows Insider 21376 : changement de police pour l'interface

Les 17 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !