La branche gaming de Kingston est connue pour pas mal de choses, de la DRAM et des accessoires aux périphériques d'entrées, en passant par des casques audios plutôt sympathiques (voir notre test du Cloud Flight S), ou encore des SSD affreusement surchargés de LEDs ; une offre plutôt large dont les tarifs ne sont d'ailleurs généralement pas les plus excessifs du segment gaming, loin de là.

Eh bien l'avenir de la marque sera désormais très prochainement entre les mains de HP, qui veut dépenser 425 millions de dollars pour HyperX et tout son portfolio de périphériques gaming ! Suivant l'accord, Kingston gardera toutefois les segments de la DRAM et des SSD orientés gaming et "performances". HP a pour ambition de s'en servir pour étoffer sérieusement son offre gaming, dont l'écosystème et le catalogue ont tout de même déjà beaucoup fleuri ces dernières années, notamment par l'intermédiaire de sa marque OMEN - Alienware n'a qu'à bien se tenir !

 

logo hp hyper x

 

Le constructeur cherche toujours à se faire un nom dans le segment du PC gaming, une activité toujours plus populaire. De plus, les prévisions anticipent un marché du hardware PC d'une valeur de 70 milliards d'ici 2023, tandis que le marché du périphérique à lui tout seul devrait atteindre les 12,2 milliards d'ici 2024 et dont le périphérique gaming devrait représenter la quasi-totalité de la croissance ! Bref, HP veut sa part ! L'acquisition de HyperX devrait pouvoir se conclure d'ici le second trimestre, en attendant que les autorités de régulations fassent leur travail et que toute la partie administrative soit bouclée. On verra ensuite ce que l'acheteur a prévu comme intégration et cohabitation avec OMEN.

La décision de Kingston peut un peu surprendre, alors qu'HP semble être convaincu du potentiel de la marque HyperX, on peut se demander ce qui a bien pu pousser l'autre américain à s'en séparer et se fermer ainsi la porte d'un marché profitable et en plein essor. Peut-être un besoin de renflouer les caisses ou de recentrer sa stratégie ? On rappellera que le coeur de métier de Kingston est la mémoire flash et vive, dont il est d'ailleurs toujours l'un des plus grands producteurs indépendants mondiaux.

 


Un poil avant ?

Semiconducteurs : la demande dépasserait l'offre de 30 %

Un peu plus tard ...

Plus de RDNA 2 dans moins d'une semaine

Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !