Il semblerait que le feuilleton sur la fibre optique soit toujours d'actualité, et les épisodes s'enchaînent en ce mois de novembre, des suites de l'Observatoire du THD d'été qui a été légèrement décalé. Depuis, Cédric O - le secrétaire d'État en charge de la Transition numérique et aux Communications électroniques - multiplie les interventions et déclarations en étudiant de fond en comble les soucis de déploiement, surtout sur les réseaux RIP, où l'argent public est massivement utilisé. Et si dans un premier temps, les autorités se proposent de venir faire les inspecteurs des travaux finis, la moutarde monte au nez du secrétaire d'État à la longue de voir les conditions dans lesquelles sont laissés les armoires de fibres, qui ressemble plus à un bol de ramen qu'à un travail professionnel de cable management.

 

Comme d'habitude, c'est la sous-traitance et le système STOC qui sont pointés du doigt par le gouvernement, puisque cette méthode fait que chaque opérateur commercial intervient sur le matériel pour réaliser les branchements. Résultats : les armoires proprement installées deviennent honteusement bordéliques, avec des locaux parfois débranchés, des fibres cassées, des échanges d'utilisateurs... Une situation qui agace de plus en plus les autorités compétentes et les associations partenaires au projet "Fibre pour tous", d'autant plus que les opérateurs et installateurs se renvoient la balle. Cela reste surprenant toutefois qu'un élu haut placé - à savoir, un membre du gouvernement - prend une position ferme à ce sujet, ne laissant donc que très peu d'arguments positifs aux exploitants du modèle STOC.

 

Il est très probable que le calendrier imposé par l'exécutif et l'ajout de financement pour ce projet force les autorités à sortir du placard et à ne plus se montrer aussi souples qu'avant, ce qui était demandé par certaines parties prenantes le printemps dernier. Car les derniers raccordements ruraux coutent cher, et il serait dommage d'ajouter en plus une maintenance ratée. Il reste donc qu'à espérer que soit la sous-traitance et les interventions seront correctement cadrées, ou soit qu'un nouveau système sera mis au point, au risque de voir les zones rurales toujours aussi mal desservies. (source : Degrouptest)

 

stoc in danger cdh


Un poil avant ?

In Win nous présente ses alimentations de série PF

Un peu plus tard ...

Les retour des APU Zen 3 sur GeekBench

 Las des problèmes d'installation et de maintenance de la FttH dans les RIP, les autorités tapent du poing et rappelle à l'ordre les opérateurs télécoms... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 27 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !