Stockage et ADN font déjà l'objet d'un travail de recherche depuis un petit moment. Il faut dire que la technique se basant sur ce support biologique naturel synthétisé a un potentiel théorique de densité de stockage assez incroyable, estimé aux alentours de 455 EB par gramme. À titre de comparaison, un disque dur moderne de 20 To n'est capable que de 0,027 To par gramme. Parce qu'il a toutes les raisons pour le faire en tant que numéro 1 de son marché, Seagate aussi travaille là-dessus et s'est désormais associé avec Catalog, une startup fondée par des anciens du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 2016 et spécialisée dans le stockage de données numériques basé sur l'ADN.

 

The collaboration will center on using Seagate's “lab on a chip” technology to reduce the volume of chemistry required for DNA-based storage and computation. Using the Seagate platform, tiny droplets of synthetic DNA can test chemistry at significantly smaller levels. These droplets will be processed through dozens of reservoirs on the Seagate platform. DNA from individual reservoirs is mixed to produce chemical reactions for a range of computing functions, including search and analytics, machine learning, and process optimization." - CATALOG. 

 

Le nouveau couple va explorer ensemble plusieurs nouvelles initiatives, dont l'une a pour objectif de réduire les plateformes actuelles de stockage ADN à 1/1000 de leur taille. En effet, la plateforme Shannon de Catalog (ci-dessous) - qui va servir de point de départ pour la collaboration avec Seagate - est décrite comme ayant la taille d'une cuisine familiale moyenne. Une telle réduction de taille permettrait à la nouvelle installation de rentrer dans l'équivalent d'un boitier de seulement 7 litres. Un tel exploit serait possible en exploitant la technologie de « lab on a chip » de Seagate, qui permettrait de réduire le volume de produits chimiques requis pour le stockage et le calcul basés sur l'ADN.

 

catalog shannon stockage adn

Comme vous pouvez le voir, Shannon prend de la place. Difficile de ne pas faire un parallèle avec la taille des premiers ordinateurs.

 

La technologie en question ne gère pas de code, mais intègre plusieurs petits réservoirs et de canaux pour traiter de minuscules quantités d'ADN liquide. Les réservoirs en question pompent des mélanges précis de liquide dans d'autres réservoirs pour des réactions et des résultats contrôlés. La miniaturisation qui résulterait de ce travail faciliterait aussi le recours à l'automatisation. Il se trouve que la prochaine génération de plateforme développée avec Seagate serait ainsi a priori suffisamment compacte et économe en énergie pour offrir une solution de stockage basé sur l'ADN commercialement viable et utilisable en entreprise, mais aussi sur bateaux (navire de recherche, par exemple) ou encore dans des stations spatiales.

 

The goals for the next-generation platform are to use significantly smaller amounts of chemicals, require less energy, and operate almost anywhere—including in offices, on ships in the middle of the ocean, and potentially in space." - CATALOG. 

 

Autrement dit, le jeu en vaudrait largement la chandelle, d'autant plus avec les capacités de stockage envisageables par ce type d'appareil et donc les nouvelles possibilités offertes. Catalog vante par exemple pour Shannon une capacité de 600 milliards de Go dans un volume de 1m³, tandis qu'un stockage à base de disque dur y atteint seulement les 30 millions de Go. Par conséquent, la version allégée et réduite de Shannon pourrait très approximativement stocker 4 millions de Go. Seagate et Catalog vont débuter leurs premiers tests ce mois-ci, on devrait donc en entendre parler à nouveau d'ici peu.

Certes, ce n'est certainement pas demain qu'on aura ce type de stockage dans nos maisons et ce n'est certainement pas l'objectif premier, en revanche, si la technologie n'en est encore qu'à ses débuts et que ses atouts restent encore très largement théoriques, les perspectives semblent séduisantes et il est certain que la technologie intéresse(ra) grandement les très gros amasseurs de données. On verra bien au fil des années si cela peut réellement aboutir à quelque chose... (Source : GloalNewsWire, Tom's, Computerbase)

 

Petit flashback vers 2019, où Catalog avait expérimenté en stockant l'ensemble de Wikipédia dans l'équivalent d'une goutte.

Un poil avant ?

Intel ITT • Raptor Lake topera pas moins de 6 GHz maximum en sortie d'usine !

Un peu plus tard ...

ASRock a résolu le temps de démarrage de ses cartes mères AM5

La solution de demain pour stocker encore plus de données, mais dans un espace largement réduit ? Seagate et Catalog pensent que oui !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !