En annexe à l'industrie de la production pure et dure de semiconducteurs, il se trouve aussi l'industrie — indispensable — du service d'assemblage, de test et de conditionnement des semi-conducteurs, marché où opèrent des fournisseurs comme le Taiwanais ASE (pour Advanced Semiconductor Engineering). Aux dernières nouvelles, l'ASE Group est l'acteur majeur de ce segment. L'entreprise travaillait main dans la main avec son compatriote TSMC depuis 1997, on ne sait pas vraiment si c'est cette alliance est toujours d'actualité. Elle possède aujourd'hui 19 % de parts de marché et peut compter sur une clientèle incluant 90 % des compagnies en électronique mondiales. Le groupe fournit notamment des services comme le Fan-out wafer-level packaging (FO-WLP), Wafer-level chip-scale packaging (WL-CSP), Flip chip, le packaging 2.5D/3D et System in Package (SiP).

 

wafer ic chip

 

On a vu hier avec le top 15 des vendeurs de semi-conducteurs que l'industrie a explosé en 2020, certes, un peu en récupération d'une année 2019 plus modeste, mais l'avenir s'annonce prometteur et la croissance semble acquise, au moins pour les acteurs majeurs ! Mais une production toujours plus élevée en semi-conducteur sous-entend également assez logiquement une demande toujours plus forte pour les services que fournissent les compagnies comme ASE, et de la même manière que les places sur les lignes de productions des fondeurs se font rares et peuvent se payer (très) chèrement, l'industrie du packaging de circuits intégrés semble également souffrir de plus en plus des mêmes contraintes.

Ainsi, ASE Semiconductor a récemment informé sa clientèle que ses prix vont augmenter, pour absorber la hausse des frais de transport, mais aussi parce que ses capacités de production sont insuffisantes pour répondre à une très forte demande.

 

Le Taïwanais n'est pas seul, plusieurs fournisseurs auraient déjà augmenté leurs prix de 10 % le mois dernier, mais les nouvelles commandes depuis ce mois-ci auraient déjà toutes affiché des prix en hausse de 20 à 30 %. Certains analystes estiment aussi que l'ensemble de l'industrie du conditionnement et de test de semiconducteurs pourrait augmenter ses tarifs de 5 à 10 % durant le premier trimestre de 2021, en réaction notamment à la difficulté d’atténuer la pénurie en capacité de production d'ici la fin de l'année — pourtant traditionnellement une saison morte, mais là encore, 2020 ne serait vraiment pas une année comme les autres. Cette tendance pourrait se poursuivre au moins jusqu'au 2e trimestre de 2021, voire jusqu'au début de la 2e moitié de l'année, avec le secteur d'activité soumis à très forte demande sur les marchés du PC, des consoles, de l'électronique d'automobile et de smartphone 5G — dont la croissance devrait se maintenir au minimum durant toute l'année !

Tant mieux pour eux, mais de moins bons augures pour le consommateur final ? (Source)

 

logo ase group


Un poil avant ?

Bon plan • Kit upgrade Ryzen 5 2600 et Asus TUF B450-Plus Gaming à 229,46 €

Un peu plus tard ...

La DDR4 bat un record et franchit une barrière

 Faut-il en craindre une hausse généralisée des prix pour le consommateur final ?  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !