Il semblerait que Jensen soit pressé de pouvoir consommer le mariage fraichement proclamé entre ARM et NVIDIA cette semaine. En effet, celui-ci a donné une interview hier au site The Next Platform, où il a pu parler des stratégies en cours et à venir du géant vert, juste avant la sortie officielle des premières cartes Ampere grand public. Et sans grande surprise, ce rachat n'est pas prévu pour simplement se vanter à la pause de midi, mais bien pour développer sa propre flotte de CPU maison. Bien entendu, l'objectif premier ne sera pas de concurrencer le x86 grand public présent dans nos ordinateurs, mais de s'attaquer à un gros domaine : les datacenters. 

 

Il faut dire que cela s'inscrit dans la logique du fabricant, puisque NVIDIA propose déjà des solutions de GPU dédiés au computing pour les grands centres de données. L'un des secteurs que met en avant l'entreprise étant le machine learning - et de plus en plus les IA -, la récupération d'ARM permettrait de proposer non pas simplement des composants, mais carrément des serveurs entiers dédiés à cette application, le tout entièrement conçu par NVDIA, du matériel à l'environnement logiciel, ce qui leur serait plus profitable.

 

Cela permettrait surtout de faire adopter - voire de standardiser - les outils du géant auprès du monde professionnel, alors que l'informatique prend de plus en plus un tournant vers les IA et le ML. Jensen et les hautes têtes de NVIDIA l'ont très bien compris, et pouvoir développer leurs propres CPU les ramènerait sur les mêmes champs de bataille qu'Intel ou AMD sur le marché professionnel et industriel. Après la conversion d'Intel vers les GPU, celle de NVIDIA vers les CPU donc ? (source : The Next Platform)

 

nvidia arm union burger chips cdh

 Dans une interview donnée à The Next Platform, Jensen a pu expliquer pourquoi ARM intéressant autant les verts... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 21 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !