Amusante coïncidence : hier, nous apprenions la démission de deux hommes occupant une position importante dans leur entreprise respective. D'un côté le PDG d'ASUS se fait la malle, et de l'autre le patron du Radeon Technology Group des rouges termine son activité chez la firme.

 

jerry shen

 

Chez ASUS, c'est donc le big boss Jerry Shen qui se retire après 11 ans de bons et loyaux services, pour diriger une start-up du nom d'iFast, avec une activité originale en ce moment : l'internet des objets et l'IA (sic). Précisons que cette entreprise sera en partie financée par ASUS, et que M. Shen sera remplacé par une codirection formée de Sy Hsu, actuellement en charge de la division PC, et Samson Hu qui lui était du côté service client. On sent un changement sous-jacent dans la stratégie de la firme après une restructuration du segment mobile, à voir ce que cela donnera dans le futur.

 

Pour le second cas, l'affaire est plus sombre. Il semblerait que le gus, nommé Mike Rayfield, n'ait pas vraiment été très assidu dans son travail, loin de là. Selon une source proche du monsieur, Rayfield (rien à voir avec le Ray Tracing) était négligent au point de quitter le bureau à 17h précises et de ne jamais emporter de tâches à faire en soirée et le week-end. Il s’avérerait même que l'énergumène, pourtant Vice-président senior et manager du RTG ne se rappelait même pas du nom de ses collègues, c'est dire ! Il aurait été de plus à l'origine de propositions totalement fantaisistes telle une carte grand public nommée Radeon VII à base de VEGA 20 tarifée 750$... mais à peine au niveau de la GTX 1080 Ti. Pourvu que la firme ait d'autres plans pour le haut de gamme grand public !

 

mike rayfield

"Toi aussi, viens rencontrer les cadres dynamiques de ta région."

 

AMD dément ce genre de comportement, et parle de choix personnels afin de passer plus de temps avec sa famille. Ça n'est pas sans rappeler la mise à l'écart d'un certain Raja Koduri pour un motif similaire, qui a fini par rejoindre Intel (et accoucher d'un projet Xe appétissant). Auparavant, le démissionnaire avait travaillé chez Micron, NVIDIA et Texas Instrument, autant dire que son départ n'est pas une question de capacités techniques. Espérons que ce départ apporte un peu de sang neuf au groupe, qui en aurait bien besoin pour faire face aux RTX, leaders sur le plan de la performance brute. (Source : AnandTech et WCCTech)

 Coïncidence de l'emploi du temps, des figures importantes de deux entreprises célèbres quittent leur poste ; mais dans des circonstances différentes. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !