Il faudrait le croire. En fait, tout - ou presque - se situe dans la continuité de ce dont on vous a déjà parlé il y a peu en relayant la parole du CEO d'ASUStek, et même encore plus récemment avec cette brève de ce matin où nous avons abordé le cas d'une G(R?)TX 2060 apparemment retardée à cause des répliques de tremblement du minage qui se feraient encore ressentir au travers de  l'industrie, qui est, elle, forcée à affronter de nouvelles réalités.

Pour ne rien arranger, c'est aussi le moment qu'à choisi Intel pour avoir quelques difficultés de production, désormais insuffisante pour approvisionnement correctement l'ensemble du marché avec des puces 14nm, tandis que les USA et la Chine se crêpent le chignon par l’intermédiaire de secteurs technologiques comme celui de la DRAM et des cartes mères, pour ne citer que ces deux-là et en ce qui nous concerne plus ou moins directement.

 

Un cumul qui fait que les constructeurs taïwanais de cartes mères et de cartes graphiques ne portent pas en ce moment un regard bien optimiste envers l'année 2019 juste au coin de la rue. Pour l'un, comme pour l'autre, les stocks se remplissent et peineraient à se vider, forçant inévitablement leurs revenus à la baisse et loin des objectifs fixés initialement - bien sûr, relativement "faussés" du fait d'une comparaison forcément défavorable par rapport aux niveaux de revenus atteint au cours de l'âge d'or du minage.

Devant eux aussi faire face à cette situation, NVIDIA et Intel pourraient en fin de compte très certainement encore faire grimper leur prix afin de maintenir autant que possible leur profitabilité actuelle, ce qui se ferait très logiquement aux dépens des sentiments des acheteurs - souvent déjà peu enthousiastes, et ça se comprend - ainsi que des partenaires/constructeurs qui, très probablement, verraient ainsi encore leurs marges se rétrécir. C'est en tout cas une réalité que les constructeurs s’apprêtent à affronter d'ici le début de 2019... et donc nous aussi ! (Source)

 

gillet jaune usa chine profa

 2018, c'était déjà pas tip-top, et bien figurez vous que les constructeurs anticipent une première moitié de 2019 aussi un peu difficile, de leur point de vue. Reste à voir comment cela se traduira pour les consommateurs...  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !