Oh, le titre légèrement attrape-troll, mais que voulez-vous ? En dépit de tout ce qui s'est passé et de tout ce qui a déjà été dit - par Intel, comme par les autres -, eh bien une nouvelle voix s'est aujourd'hui faite entendre et il s'agit ni plus ni moins du CEO d'ASUStek, Jerry Shen ! Le  constructeur Taïwanais se trouve dans le top 5 des plus gros vendeurs PC au monde, il est donc tout à fait normal que celui-ci souffre autant, voire plus que les autres de la situation d'Intel et de ses décisions. Jerry Shen admet ainsi qu'ASUStek Computer a bel et bien constaté des baisses de livraisons sur le marché de hardware de PC - tel que le segment des cartes mères.

En dépit des investissements supplémentaires d'Intel annoncés pour ses Fabs ici et là et de ses promesses en septembre de redresser la situation au plus vite, Jerry Shen indique que l'affaire n'est pas encore résolue, pointant du doigt la stratégie récente d'Intel de donner la priorité à la production des Xeon haut de gamme et de la gamme Core aux dépens des processeurs d'entrée de gamme et ceux plus orientés grand public. Shen va même plus loin en affirmant que ce flux d'approvisionnement tendu et déséquilibré pourrait, selon lui, durer jusqu'au second trimestre (inclus) de l'année 2019.

 

Après la mauvaise nouvelle, la moins mauvaise, et Shen a donc aussi expliqué que le maintien chez Intel d'un approvisionnement correct des processeurs pour serveurs et PC a permis au marché du PC gaming d'ASUStek de ne pas vraiment souffrir de la pénurie (quid de la clientèle par contre ?). Loin des "affres" du chemin de croix du fondeur de Santa Clara, ASUStek, comme beaucoup d'autres compagnies américaines et eurasiatiques, se retrouve également pris entre les feux croisés des disputes commerciales de la Chine et des USA, avec tout ce que cela implique en matière de dépréciation monétaire des monnaies nationales face au dollar américain dans des pays comme l'Indonésie, la Chine et la Russie.

ASUStek prévoit aussi une courbe de croissance plate pour le marché du PC au dernier trimestre et jusqu'à 5% de baisse des livraisons sur le marché des composants. C'est aussi un peu les montagnes russes du côté des derniers résultats trimestriels où le Taïwanais a enregistré un bénéfice net de 108,12 millions de dollars, soit une hausse de 151% depuis Q2 2018, mais une chute de 43% par rapport à Q3 2017... Enfin, la marge du constructeur a également un peu rétréci à 11,7%, au lieu de 12,7% il y a trois mois et 14,4% l'année dernière. (Source)

 

asustek ceo jerry shen zenphone with zen cdh

"Y'avait plus d'Intel, donc a mis du Ryzen dedans. Et puis ça passe super bien avec not' logo !"

 Encore un constructeur qu'en parle, et pas des moindres. Voici l'évangile selon Jerry Shen, CEO d'ASUStek ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 34 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !