Après la nouvelle offensive des autorités américaines il y a deux jours visant le producteur Chinois de DRAM, Fujian Jinhuan Integrated Circuit, et accusant celui-ci d'espionnage industriel, la compagnie a réagi en publiant un communiqué clamant son innocence et réfutant les accusations d'avoir dérobé des secrets industriels à des entreprises américaines - notamment Micron. Malheureusement, le communiqué de Fujian a été publié uniquement en mandarin, ce qui oblige - à moins de connaître la langue et ses subtilités - à devoir se fier à l’interprétation faite par Google Traduction pouvant naturellement être parfois un peu vague. En traduction 100% brute et sans polissage, voilà ce que cela nous donne :

 

La société Jinhua a toujours adhéré fermement aux voies de recherche et de développement indépendantes, a constamment accru ses investissements, a mené des activités de recherche-développement et de fabrication de produits liés à la mémoire, et a obtenu de nombreux brevets. La société Jinhua attache toujours une grande importance à la protection des droits de propriété intellectuelle, et il n’existe aucun comportement permettant de voler les autres technologies de la société.
 
          Micron considère le développement de Jinhua comme une menace et adopte divers moyens pour empêcher et détruire le développement de Jinhua. Les États-Unis ont inclus Jinhua dans la «liste des entités chargées du contrôle des exportations» et ont pris des mesures judiciaires. À cet égard, la société Jinhua protège résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises, oblige l'autre partie à mettre immédiatement fin aux pratiques erronées et à faciliter et promouvoir le commerce et la coopération normaux entre les deux entreprises."

 

Le contenu et l'orientation du message ainsi traduit n'en restent pas moins assez clair, Jihuan conteste avoir eu recours à de l'espionnage industriel pour faire avancer ses technologies et affirme que ceux-ci sont les fruits d'investissements et d'activités de recherche et de développement réalisés par l'entreprise. Il est aussi bon de se rappeler que les autorités américaines n'ont pas précisé exactement quelles technologies "américaines" Jihuan est accusé d'avoir dérobé pour développer sa DRAM, mais c'est une continuité des accusations réciproques d'atteintes et de vols de propriétés intellectuelles avec Micron. On se souviendra donc aussi que la Chine avait déjà interrogé Micron à plusieurs reprises à ce sujet, et avait ensuite interdit de vente en Chine deux des filiales de Micron. Micron s'était alors naturellement également offusqué face à cet décision douloureuse, et il est donc tout à fait normal que Fijian Jinhuan attaqué aujourd'hui veuille en faire tout autant.

 

En fin de compte, on s'en doute que ce n'est avant tout qu'une nouvelle étape du conflit commercial toujours grandissant entre la Chine et les USA, aggravé dernièrement par les menaces de nouvelles taxes d'importation visant près de 200 milliards de $ de biens en provenance de la Chine, dont les effets se font d'ailleurs déjà ressentir sur les tarifs MSRP de certains constructeurs aux États-Unis, mais ces actions n'épargnent pas non plus d'autres secteurs dépendant des importantes de produits et de matières premières de la Chine. Bref, la suite au prochain épisode ! (Source)

 

little blonde girl wtf meme

 Le conflit Micron VS Fujian Jinhuan, en façade au bras de fer entre la Chine et les USA, continue et l’intéressé Chinois s'est aujourd'hui publiquement défendu des accusations à son encontre 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !