Trimestre après trimestre depuis l’avènement de Ryzen, AMD continue sa marche non pas vers le sommet, qui lui se trouve encore largement hors de vue, mais au moins vers un semblant d'équilibre du marché, même si là encore c'est aussi loin d’être gagné. Détrôner un géant installé sur une base solide et très bien enraciné sur son marché ne se fera pas du jour au lendemain, si cela devait vraiment se faire un jour, rien n'est moins sûr.

La recherche d'alternatives au silicium et la nécessité de devoir abandonner ce dernier un jour ou l'autre pourraient d'ailleurs également avoir un impact progressif sur l'avenir du marché du processeur et donc du sort de ses acteurs, tout cela pour dire que la marge de manœuvre d'AMD face à Intel en ce moment ne doit pas être bien conséquente. Mais nous n'en sommes pas encore là, et voici l'état du marché du processeur desktop détenu par AMD au dernier trimestre selon les données de Mercury Research :

 

Période3Q164Q161Q172Q173Q174Q171Q182Q183Q18
AMD 9,1% 9,9% 11,4% 11,1% 10,9% 12,0% 12,2% 12,3% TBA
Intel Ben, le reste... !

 

Pas de surprise, AMD n'a eu de cesse de grignoter des parts de marché à Intel au fil des deux dernières années, un mouvement de croissance forcément bien aidé par l'architecture Zen sur le marché du PC fixe, mais aussi sur d'autres segments comme celui des serveurs. Cette tendance pourrait aussi s’accélérer l'année prochaine si AMD arrive bien à lancer son offre de Ryzen 7nm avant qu'Intel ne puisse introduire ses processeurs en 10nm, mais il faudrait un miracle fait d'une conjoncture de circonstances exceptionnelles pour voir AMD s'emparer de 30% du marché fin 2018 comme l'on dernièrement laissé entendre certains analystes beaucoup trop enthousiastes.

Et par miracle, Mercury Research - qui ne fait pas dans la prédiction - explique qu'AMD pour en arriver là devrait idéalement réussir à faire exploser son volume de vente de 250% par rapport à 2017 ou voir celui de son rival chuter de 65%, ou à défaut une combinaison des deux, ce qui parait fortement improbable au vu de l'historique des deux compagnies. Par contre, la pénurie et les gonflements indécents des prix des processeurs Core chez Intel devraient logiquement encore permettre à AMD de renforcer sa présence sur le marché du PC fixe au troisième trimestre de 2018, et probablement aussi le dernier ! Rendez-vous dans un mois pour les chiffres de Q3 2018. (Source)

 

amdlogo


Un poil avant ?

AMD Radeon : un refresh en 12nm de Polaris imminent ?

Un peu plus tard ...

Apple verrouille toujours plus ses appareils au moyen d'une puce qui n'est pas encore active

Les 18 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !