Il y a quelques jours, on apprenait que le géant Broadcom cherchait à se payer Qualcomm. Le premier aurait offert la maudite et modique somme de 130 milliards de dollars US pour s’aliéner le second. La transaction aurait pu se réaliser de la sorte : Broadcom payait 70$ par action, ce qui valoriserait l'affaire à 130 milliards de dollars. Eh bien sachez qu'à l'unanimité, le conseil de Qualcomm a rejeté cette offre qu'il juge indécente et qui sous-estime la véritable valeur de l'entreprise. Ah oué, quand même !

 

Pour quelles raisons ? Eh bien Broadcom avait en tête de se séparer des têtes à la direction de Qualcomm, et de les remplacer par les siennes, ce qui implique une prise de contrôle complète et non un simple rattachement. De plus Qualcomm, après un Snapdragon 810 chaotique, a le vent en poupe de nouveau et propose/proposera des produits performants destinés à l'ensemble du marché avec son Snapdragon 845 en fer de lance. Ce qui fait de la firme, selon un de ses patrons Steve Mollenkopf pas mou de la têtine, l'entreprise la mieux positionnée sur les secteurs du mobile, de l'IoT, le l'automotive, du networking, sans oublier la transition engagée avec la 5G.

 

Les pontes préfèrent donc profiter de ces vents ascendants pour faire croître la boîte, plutôt que s'en débarrasser au risque de tout perdre étant donné le remplacement des dirigeants qui semblait prévu. Néanmoins Broadcom ne lâcherait pas l'affaire si vite et il pourrait faire une offre majorée, à lui de voir comment il peut raquer plus de 130 milliards de dollars.

 

dollars

 Qualcomm pour 130 milliards de dollars, c’est pas assez cher mon fils ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !