• Les performances

Voici les tests de chauffe qui sont réalisés avec la ventilation d'origine. Nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole, sur cette nouvelle plateforme. Les résultats sont toujours exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

Notre petit panel de test, qui va s'étoffer rapidement est tout à l'avantage de ces LS. DeepCool se place bien ici, face à du modèle haut de gamme de conception classique. La boucle custom reste dans un autre monde pour l'instant, mais nous avons de quoi la chahuter. 

 

Pour en revenir au sujet, le CoreLiquid S360 plie le genou face au LS720 qui ne joue pourtant pas dans la même cour. Bien plus modeste, l'AIO de DeepCool s'en sort honorablement sur toute la séance. Sa ventilation puissante lui permet de tenir le coup et offre une très bonne endurance jusqu'à 50%. On s'attendait à une catastrophe sous ce seuil, mais non, les FC120 ne se laissent pas abattre, même si la température est élevée.

 

Concernant le LS520, petit modèle de 240 mm, il aura un peu plus de mal avec les calories que génère notre gros processeur. À pleine vitesse il s'en sort bien, faisant mieux que le Liquid Freezer II 240. Nous n'évoquons pas le CoreLiquid C240 dont la pompe déportée ne fait pas de miracle. En régulant les deux ventilateurs du LS520, la température grimpe, mais reste supportable pour notre processeur. À 25% par contre ça chauffe dur et la passe se termine de justesse.

 

• et les nuisances sonores

Le système de relevé ne bougeant pas d'un pouce, nous conservons nos 4 références (qui ne sont pas susceptibles de rester selon les retours) : les Liquid Freezer II 240(excellents modèles d'entrée de gamme), le H115i RGB Pro (un bon 280 mm équilibré), le Kraken X52 (une référence peu connue pour sa discrétion) et enfin le NH-D15 (référence dans l'air cooling). Le kit testé sera donc confronté à ces modèles et les données récoltées sur les anciennes références restent disponibles dans la partie dédiée aux tests Cooling du site.

 

 

Concernant la ventilation, le test à l'oreille nue confirme les mesures prises au sonomètre : les LS sont bruyants à pleine charge ! Nous relevons près de 55dB pour le LS720 et à peine plus de 54dB pour le LS520 quand ils tournent à fond. Le Kraken X52 est là pour rappeler qu'on peut faire pire, heureusement. La réduction de vitesse profite au petit modèle qui n'est équipé que de deux ventilateurs. Il reste nettement audible, mais passe sous les 50dB. Le troisième FC120 du LS720 ne lui fait pas de cadeau puisqu'il reste bien au-delà des 52dB à 75% de la vitesse de régulation. Il faudra rester sous les 50% pour profiter de nos deux modèles sans qu'ils nous cassent les oreilles. Cependant, sous ce seuil, ils restent audibles, sans être aussi gênants que précédemment.

 

Il faudra par contre atteindre le dernier niveau de régulation pour entendre un tout petit bruit de rotation provenant de la pompe. C'est tout léger, mais en tendant l'oreille (ou en la collant sur votre boîtier), vous devriez l'entendre.

 

 

Refroidissement

Compatibilité

Qualité

Bruit

 

• Pour conclure

Notre test s'achève et les LS montrent une bonne capacité à accomplir le travail qu'on leur demande. Les performances sont bonnes sur ces modèles, même si elles s'accompagnent de nuisances élevées. Pour cette nouvelle série, la marque choisie la voie de la simplicité. Le bloc pompe retrouve un aspect classique, peu encombrant, tout en restant performant. Côté radiateur on reste bien entendu sur de l'aluminium à haute densité d'ailettes. Il intègre la valve anti leak introduite il y a deux ans, et reste de bonne facture.

 

Côté finition, on met les petits plats dans les grands avec des tuyaux gainés de bonne qualité, deux crochets de maintien et un top de pompe finition miroir. L'équipement reste très simple, les kits proposant les supports de fixation pour presque tous les sockets actuels, un pad thermique préappliqué, du RGB bien sûr et c'est tout. La ventilation hérite d'un connecteur dédié qui nécessitera la mise en série pour fonctionner et permettre la régulation et le contrôle des effets d'éclairage. Le bloc pompe devra lui aussi être raccordé à la chaîne pour en bénéficier.

 

La tarification s'avère finalement plutôt cohérente, bien qu'un poil élevée pour des kits finalement assez simple. On part sur environ 130 € pour le LS520 et environ 150 € pour le LS720. Il n'est pas prévu pour l'heure de versions équipées de ventilateurs de 140 mm, mais des versions blanches sont déja référencées. La marque offre une garantie de 5 ans ici, ce qui est tout à l'avantage de cette nouvelle série.

 

conclusion ls series

 


asus 40 corsair 40 noctua 40 intel_logo.jpgseasonic 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !