• Arrosons le GPU

On s'équipe d'une salopette rouge (ou verte si vous êtes plutôt Nvidia Luigi) et d'une clé à molette pour démonter le kit afin d'intégrer notre carte graphique hybride au circuit. On n'oublie pas de l'équiper de la ribambelle de sondes pour mesurer ce que nous avons à surveiller. La première sonde de température est placée en sortie de radiateur, la seconde en sortie de CPU et la dernière sera en charge de vérifier la température du fluide qui s'échappe du GPU.

 

Ecrans LCD sondes Phobya - DocMicro [cliquer pour agrandir]

 

Petit rappel sur le protocole : nous relevons la température du CPU, du GPU et du liquide au repos, PC allumé depuis 30min. S'en suit une charge continue de 45 minutes avec OCCT en mode alimentation pour stresser le processeur et la carte graphique dont la ventilation est bloquée au minimum. Toutes les 5 minutes nous effectuons un relevé des températures du processeur, de la carte graphique et des trois sondes. À l'issue de la période de charge, nous laissons 15 minutes au kit testé pour reprendre son souffle, sans oublier de relever les températures sur tous les points surveillés. Les résultats obtenus sont retranscrits dans les graphiques ci-dessous :

 

• La carte graphique sans eau?

La GTX780 Poséidon est en place, il est temps de faire un premier relevé sans le refroidissement à eau. Le processeur est le seul à profiter du système. Voilà ce qu'il en ressort :

 

 

Avec le système de fixation rapide d'Alphacool, intégrer une carte graphique à son circuit est très simple et nous l'avons fait pour vous. Dans un premier temps, nous avons mesuré les températures des différents éléments, sans que la carte graphique soit dans la boucle. Les résultats sont bons sur notre processeur de 140W dont la température qui n'excèdera pas les 42°C en pic lors de notre test. La carte graphique atteindra les 67°C au maximum de la charge, avec une moyenne de 63°C. Quant au liquide de refroidissement, sa température reste largement inférieure à 30°C.

 

• La boucle complète

 

 

Une fois la carte graphique dans le circuit, nous constatons une nette hausse de la température du processeur. Celui-ci passe d'une moyenne de 40.5°C à 48.4°C, soit près de 8°C de plus sur ce point. Notre GPU profite pleinement des capacités du refroidissement liquide. La température moyenne relevée chute alors de près de 14°C, n'excédant pas les 51°C au plus fort de la charge. Le liquide se chargera en chaleur et augmentera de 6°C tout au long du test.



sommaire

1 • Préambule
2 • Présentation
3 • Protocole de test
4 • Performances et nuisances sonores
5 • Tu veux voir mon GPU chauffer?
6 • Conclusion

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !