• Les performances

Voici la première série de mesures effectuée sur notre plateforme de test. Elles sont réalisées avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons dans cette seconde phase deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

On vous le dit tout de suite, les températures relevées ne seront pas transcendantes si l'on se contente de lire les chiffres sans une analyse plus profonde. Oui les performances délivrées sont bonnes, avec un niveau équivalent aux modèles de 280 mm de notre panel de test, en tout cas sur un processeur de 95W. Dans ces conditions, à pleine vitesse, viendra se faire malmener par le H115i Pro de chez Corsair. Il faudra réguler l'engin pour en apprécier le plein potentiel. Dès le premier palier, l'écart se réduit à rien entre le Corsair et notre modèle du jour. Ce dernier prendra l'avantage à 50% de ses capacités et parviendra à finir le test dans de bonnes conditions à 25%, laissant par contre l'avantage au Kraken X62 ici.

 

Sur un gros overclocking, là encore les températures sont correctes, sans toutefois êtres impressionnantes de prime abord. L'Eisbaer Extreme se place dans le haut du panel de test, se laissant distancer par les AIO classiques en 280 ou par son petit frère l'Eisbaer 240. La régulation au premier palier le fait descendre un peu plus dans le classement, avec une température plutôt moyenne relevée. Il continue d'osciller dans le tableau au palier suivant (50%)devançant cette fois le H115i Pro, mais restant à distance du Kraken X62. Il parvient à garder une température viable, mais élevée au dernier palier de régulation imposée. Le test passe ici pour nous.

 

Vus comme cela, les résultats n'encouragent pas à opter pour cette solution. Par contre il faut garder en tête qu'ils sont obtenus avec des ventilateurs placés en extraction et ne tournant pas à plus de 1300 tpm à fond !

 

• Les nuisances sonores

 

 

Les nuisances sonores semblent maitrisées sur cet Eisbaer Extreme. Semblent juste, car si nous avons un très bon relevé à près de 43.5 dB à pleine vitesse, en régulant la ventilation nous nous attendions à mieux. En passant les deux Silent Wings 140 au palier inférieur, les nuisances restent là encore modérées avec un peu plus de 40 dB mesurés. Une fois descendus à 50%, nous pouvons identifier une source de nuisances élevée à l'intérieur du carénage. Les nuisances mesurées restent autour des 40 dB à ce palier de régulation. Enfin, au minimum imposé, l'ensemble émet encore un peu plus de 39 dB.

 

Le bruit provient en grande partie de la pompe et du réservoir placés dans le carénage de protection. Les deux Silent Wings 140 ne font pas énormément de bruit à fond et ne couvrent plus le bruit de brassage qui émane de l'intérieur une fois leur vitesse de rotation réduite. Au dernier palier, ils deviennent parfaitement inaudibles, ce qui permet d'identifier clairement la source principale des nuisances générées par ce kit.



Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !