• Les performances

Voici la première série de mesures effectuée sur notre plateforme de test. Les mesures sont réalisées avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons dans cette seconde phase deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

Nous n'allons pas tourner autour du pot, les résultats obtenus avec le Mercury 240 ne sont pas franchement exceptionnels. L'AIO d'Antec est tout juste au niveau d'un NH-D15 avec un processeur de 140 W. Il se distingue à peine de ce dernier lorsque la ventilation est régulée sous les 50%. Par contre à 220 W le Mercury 240 se montre un poil plus endurant que le modèle à air de Noctua. Nous voyons également qu'un bon 120 mm avec radiateur cuivre fera aussi bien avec cette puissance à dissiper. Ici aussi il faudra réguler la ventilation sous les 50% pour distancer très légèrement le NH-D15. Passer sous les 30% par contre, l'AIO ne parvient pas à terminer le test.

 

• Les nuisances sonores

 

Au niveau des nuisances sonores, Antec réalise un bon boulot. Le Mercury 240 est certe largement audible à pleine vitesse, mais il l'est moins que toutes les références testées dernièrement. La régulation permet de gagner quelques précieux décibels, tandis que l'engin se fera discret sous les 50% de la vitesse de rotation maximale. On rattrape le coup ici, fort heureusement.

 

• Changement de la ventilation

Dans cette partie nous remplaçons la ventilation prévue d'origine par les modèles de chez bequiet! et Corsair présentés dans le protocole. Les températures relevées le sont toujours à 100%, 75%, 50% puis 25% des capacités et les résultats sont indiqués en Delta T :

 

Ce dernier test est intéressant puisqu'il nous montre que malgré la densité d'ailette intermédiaire (16 FPI ici, contre 20/22 pour des modèles "standard" et 11/12 pour les versions cuivre haut de gamme), le Mercury 240 est beaucoup plus à l'aise avec des ventilateurs plus véloces et qui n'ont pas forcément une pression plus élevée (2000 TPM pour 2.23 mm H2O, contre 2.25 mm H2O pour le Antec). Le gain avec notre ventilateur de 2000 TPM est de 2% en moyenne, ce qui n'est pas négligeable. En passant à 2500 TPM le gain de température est plus net. Le radiateur du Mercury 240 apprécie la modification, mais ça n'est pas sans conséquence puisque l'on perd en confort d'utilisation avec des nuisances sonores accrues.



Sommaire

1 • Préambule
2 • Présentation
3 • Protocole de test
4 • Performances et nuisances sonores
5 • Conclusion

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !