COMPTOIR
  
register

×
×
×
×
×

Test • ASRock Z690 Phantom Gaming-ITX/TB4
z690 phantom gaming itx tr4 / dans ta face avant !
z690 phantom gaming itx tr4 / et sa backplane imposante
z690 phantom gaming itx tr4 / vue détaillée du pcb : face avant
z690 phantom gaming itx tr4 / vue détaillée du pcb : face arrière
z690 phantom gaming itx tr4 - audio

• Fouille intégrale de la carte 

z690 phantom gaming itx tr4 / dans ta face avant ! [cliquer pour agrandir]z690 phantom gaming itx tr4 / et sa backplane imposante [cliquer pour agrandir]

Le style Phantom Gaming immédiatement identifiable.. Mais qui mériterait peut-être un peu plus d'attention Mr ASRock ? Les goûts et les couleurs...

 

Dès le déballage, outre le design rouge et noir plutôt agréable, on se rend vite compte du travail d’orfèvre réalisé par les ingénieurs ayant conçu cette carte mère destinée au marché gaming : malgré ses dimensions réduites (17 cm x 17 cm), ASRock a réussi à intégrer toutes les fonctionnalités et autres connecteurs d’extension que l’on est en droit d’attendre avec une carte mère haut de gamme, en utilisant pour cela un PCB haute-densité à 10 couches… et pas mal de radiateurs.

Autour du socket LGA 1700, on trouve pêle-mêle deux connecteurs DIMM renforcés compatibles DDR5 (en dual-channel, acceptant jusqu’à 64 Go de DDR5-6400+), un port PCI-Express 5.0 16x renforcé, trois ports SATA 6 Gbps, un connecteur M.2 2280 (NVMe) câblé en PCIe 4 4x, un connecteur USB 3.2 Gen2x2, un connecteur USB 3.2 Gen1, un connecteur USB 2.0, l’indispensable connecteur HD Audio, deux connecteurs RGB − dont un adressable − ainsi que trois connecteurs d’alimentation pour les divers ventilateurs et/ou système de watercooling.

 

Un second port M.2 au format 2280, compatible PCIe Gen4 x4 mais aussi SATA3 et supportant la technologie Optane, est placé de l’autre côté du PCB. On y trouve également une backplane en alliage d’aluminium permettant d’améliorer à la fois la rigidité de la carte mère et la dissipation thermique. ASRock ne précise pas de limitations quant à l’usage des ports (M.2 et SATA) dédiés au stockage, on peut donc supposer qu’ils sont tous utilisables simultanément, sans bridage.

 

z690 phantom gaming itx tr4 backplate

La connectique arrière dispose de l'essentiel, y compris des opérations propres au reset du BIOS en cas de mauvaise manip : pas bête sur de l'ITX pas forcémement très accessible une fois monté.

 

La connectique arrière est également complète, avec des sorties DisplayPort 1.4 et HDMI, six ports USB (quatre en USB 3.2 Gen2 Type-A, un USB 3.2 Gen1 et un Thunderbolt 4 / USB 4.0 Type-C), une sortie optique SPDIF, un port Ethernet, les classiques prises audio jack ou encore les boutons « Clear CMOS » et « BIOS Flashback ». La partie WiFi/Bluetooth est confiée à un module Killer AX1675 Wi-Fi 6E (2x2 ax, MU-MIMO, 2.4/5/6 GHz, 160 MHz, BT 5.2) monté sur un port M.2 (Key E), avec les connecteurs d’antennes disponibles à l’arrière de la carte mère. On aurait cependant aimé un Type-C en rab, voire un deuxième Thunderbolt pour faciliter le chainage de périphériques.

 

 z690 phantom gaming itx tr4 / vue détaillée du pcb : face avant [cliquer pour agrandir]z690 phantom gaming itx tr4 / vue détaillée du pcb : face arrière [cliquer pour agrandir]

Le traditionnel "yakoidonc" sur le PCB

 

ASRock déçoit rarement au niveau de l’électronique de ses produits, et cette Z690 Phantom Gaming-ITX/TB4 ne déroge pas à la règle, tant du côté de la qualité des composants utilisés que de l’optimisation de leur positionnement, un peu contraint il est vrai par le format mini-ITX.

L’étage d’alimentation se compose de 10 phases dédiées au Vcore (avec des VRM Renesas RAA2201040 capables de tenir 105A) et d’une phase pour le VCCGT (Renesas ISL99360, 60A), le tout piloté par un contrôleur PWM Renesas RAA229131. Celui-ci est capable de supporter jusqu’à 20 phases, mais propose surtout un mode 10+1 phases en pilotage direct, parfaitement adapté dans le cas présent. Notons que l’absence totale de puces de dédoublage permet de réduire l'ondulation résiduelle et donc d’améliorer la stabilité. Une dernière phase, avec un VRM Vishay SiC450 donné pour 40A, se charge du VCCAUX.

 

La partie audio est confiée à une puce Realtek ALC1220 prenant en charge 8 canaux et un son surround, une puce somme toute classique qui fait convenablement son travail malgré son âge « avancé » (5 ans tout de même !). Comme souvent vu chez le constructeur depuis les Z490, le circuit dispose d'un signal direct sans condensateur grâce à l'usage d'un amplificateur intégré, censé amener plus de dynamique et diminuer la distortion.
On aurait toutefois pu s’attendre à voir un ALC4080, plus récent et tout autant adapté à cette tranche de marché. Deux condensateurs Nichicon Gold et un ampli Ti NE5532 complètent donc ce circuit audio isolé du reste des composants de la carte mère afin de réduire les bruits électriques.

 

z690 phantom gaming itx tr4 - audio [cliquer pour agrandir]

ASRock reste abonné à l'ALC1220, ici dans une implémentation classique pour la marque.

 

Côté réseau, outre le module Killer AX1675 WiFi/Bluetooth déjà vu plus haut, on trouve avec soulagement un contrôleur Killer E3100G supportant l’Ethernet à 2.5Gbps, en plus des versions plus anciennes de la norme.



Un poil avant ?

NVIDIA GTC : Hopper H100, te voilà !

Un peu plus tard ...

Le 5800X3D pas mauvais sur Geekbench

Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !