• Verdict

boxNous voici au bout de ce dossier et comme à chaque fois depuis l'intronisation de l'architecture Zen, on ne peut que constater les indéniables qualités des produits l'employant. Ces nouveaux CPU Ryzen ne bouleversent pas le marché comme l'avaient fait leurs ainés en 2017, il n'empêche qu'ils proposent un peu mieux pour un prix relativement similaire voire en baisse pour le flagship. Ils intéresseront les nouveaux acquéreurs plus que ceux disposant déjà d'un Ryzen de première génération, l'écart étant somme toute limité, sauf dans le cas de changement de gamme (passage d'un Ryzen 3/5 1xxx vers un Ryzen 7 2xxx par exemple). À ce sujet, ils sont accompagnés de refroidisseurs plutôt réussis, en particulier pour le sommet de gamme, de quoi accentuer encore l'avantage financier sur la concurrence, puisqu'il est parfaitement envisageable de se passer d'un ventirad alternatif, sauf en cas d'overclocking. L'intérêt de cette activité s'avère d'ailleurs plutôt discutable, tout du moins avec les versions X, les fréquences de fonctionnement nominales étant relativement proches de la limite avec une tension raisonnable. Les plus chagrins regretteront la non-évolution de l'architecture, mais AMD ne s'en est pas caché puisque nous sommes ici dans le cas d'une optimisation, à l'instar de ce que fait Intel sur sa plateforme Mainstream depuis le lancement de skylake en aout 2015. Le nouveau chipset fait d'ailleurs penser au concurrent, puisqu'il ne propose pas de nouvelles fonctionnalités hors "cosmétique", il garantit juste le fonctionnement de la carte mère avec ces nouveaux CPU sans avoir besoin de flasher le bios auparavant, c'est bien peu. Heureusement, le parallèle avec Intel s'arrête là, la compatibilité avec les premières cartes mères AM4 est assurée, mieux, des nouveautés sont garanties jusqu'en 2020 sur cette plateforme. Le joint en indium est bien présent, gage d'un refroidissement efficient, bref de petites attentions qui accumulées pointent du doigt la politique discutable du concurrent à ce niveau.

chip

 

12 = 14

Le nouveau process de gravure à 12 nm, ou l'optimisation du 14 nm de Global Foundries si vous préférez, a permis des progrès au niveau de la latence mémoire. Pas encore de quoi concurrencer à ce niveau les puces d'Intel, mais c'est toujours cela de pris. On notera d'ailleurs que le support des kits rapides est plus poussé, mais c'était déjà le cas avec les AGESA récents pour les premiers Ryzen. Toutefois, le cas des barrettes Dual Ranked reste plus épineux, avec des fréquences officielles très conservatrices, en particulier lorsque tous les slots peuplés, ce qui peut avoir son importance pour les utilisateurs nécessitant beaucoup de mémoire vive. On est tout de même bien loin des problèmes ayant quelque peu entaché le lancement de Zen l'année dernière, car derrière ce conservatisme prudent, probablement nécessaire pour assurer une compatibilité avec tous types de puces, il est possible d'utiliser des fréquences mémoires élevées avec des barrettes Ad Hoc. Ceux désirant absolument coupler un Ryzen avec des barrettes rapides (pour profiter de gains sympathiques côté latence et applications y étant sensibles) sans forcément se prendre la tête, peuvent dans tous les cas se tourner vers des kits certifiés pour cet usage. Le surcoût sera compensé par le tarif plus avantageux de la puce, ce qui ne sera pas un mal vu la tarification de la DDR4 depuis quelque temps. En définitive, seule la consommation est en retrait avec cette seconde génération de processeur Ryzen. Rien de rédhibitoire, mais notable tout de même, AMD ayant à priori "tiré" au maximum sur le process pour aller chercher les derniers pourcents de performances et devancer dans la plupart des situations, les puces concurrentes. 

 

drhouse gg

Alors doc, ça le fait ces nouveaux Ryzen ?

 

En résumé, le lancement des Pinnacle Ridge est une nouvelle réussite pour AMD côté CPU. Si Intel avait su réagir (à contretemps) efficacement avec Coffee Lake, réellement disponible depuis le début d'année, les nouveaux venus redonnent l'avantage aux rouges avec un ratio/performance prix plus avantageux. Qui plus est, les performances dans l'absolu sont excellentes, de quoi s'attaquer sans sourciller à de lourdes tâches d'encodage vidéo ou rendu 3D. Le domaine ludique n'est pas encore au niveau des meilleurs puces du concurrent, mais largement suffisant pour ne pas limiter l'expérience de jeu, qui sera sauf situation exceptionnelle, bien plus dépendante de la carte graphique et donc similaire entre CPU concurrents.

Le Ryzen 5 2600X nous parait particulièrement pertinent au regard de son prix très agressif de 229 $/€ pour un hexacore SMT à hautes fréquences. De quoi rendre la vie du Core i5-8600K beaucoup moins aisée (le R5 2600 faisant de même avec le 8400), avec des performances supérieures dans le domaine applicatif, pas si loin en ludique pour bien moins cher avec en prime un refroidisseur correct en bonus. Dans ces conditions, il nous parait vraiment difficile de privilégier l'offre bleue, hormis dans le cas d'un usage purement ludique et encore. On ne trouvera que la consommation comme avantage franc en faveur du 8600K, difficile pour autant de justifier sur ce seul argument, le différentiel de tarif et performance applicative.  

Finissons avec le Ryzen 7 2700X. Son tarif officiel de 329 $/€, le positionne là aussi avantageusement face à la concurrence, mais aussi son devancier. La version non X permettra une économie de 30 € également. Le duel avec le Core i7-8700K est plus serré que ne l'est celui opposant 2600X/8600K, chaque compétiteur ayant ses avantages et contreparties. Le différentiel financier en faveur du nouveau venu, nous parait être un élément important pour influencer le choix, tout comme la plateforme à priori plus pérenne. Reste à voir le tarif réellement appliqué en boutique, puisqu'entre le tarif officiel et celui réellement pratiqué, les écarts peuvent être moindre qu'escompté et donc rééquilibrer le débat quant au choix.

noctua 40 bequiet 40   amd 40 Logo G.Skill

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition des éléments de test.

 




Les 92 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !