• Verdict

wafer Haswell [cliquer pour agrandir]Nous voici au bout de ce dossier, alors que penser de ce lancement d'Haswell-E ce jour ? La déclinaison haut de gamme de la dernière architecture du fondeur de Santa Clara ne déçoit pas et propose sans surprise les meilleures performances à l'heure actuelle sans contestation possible. Ivy Bridge-E tenant encore le haut du pavé, il n'y avait pas de suspense quant à la hiérarchie à l'issue de ce lancement, restait à déterminer l'écart séparant la nouvelle architecture de l'ancienne. Le précédent lancement s'était avéré décevant avec un 4960X que l'on espérait voir doté de 8 coeurs du fait d'un passage au 22nm, finalement il n'en fut rien et le nouveau processus de gravure n'a permis qu'un gain limité de performances (mais plus important en termes de consommation) comme c'est souvent le cas des TICK hors augmentation du nombre de coeurs à l'instar de Gulftown (TICK de Nehalem). Finalement Haswell-E profite donc des gains liés au TOCK (amélioration de l'architecture) et de l'augmentation du nombre de coeurs permise par le process 22 nm, bref coup double. Pour autant, si le gain de performances est très notable du fait de la conjonction de ces 2 éléments, il est bien moindre que les 33% de coeurs supplémentaires du fait d'un certain nombres d'applications ne tirant pas profit d'un accroissement des coeurs et de fréquences en berne (surtout avec peu de coeurs sollicités).

 

Abordons à présent la plateforme, on se serait bien passé d'un nouveau socket, mais le passage à la DDR4 ne permettait probablement pas d'autres alternatives, au moins le système de fixation du refroidisseur demeure identique, un bien pale consolation. Le X99 se dote à présent de tous les raffinements ou presque, puisque USB 3.0 et SATA 6 Gbps sont présents en nombre conséquent, dommage d'avoir fait l'impasse sur le SATA Express officiellement. Certains se consoleront avec la compatibilité annoncée de ce chipset avec Thunderbolt 2, reste qu'il faudra opter pour cela pour des cartes mères (ou cartes filles optionnelles)  qui coûteront probablement un bras, auquel il faudra ajouter encore le coût de la DDR4. Pour le primo acquérant ce n'est pas un problème en soi puisque contrairement à ce que l'on aurait pu craindre, cette dernière n'est finalement à fréquence équivalente pas si éloignée des tarifs pratiqués pour les kits DDR3. Celui disposant par contre déjà de cette dernière ne pourra malheureusement pas la réutiliser et devra repasser par la case porte-monnaie. Reste que la DDR3 tutoyait ses limites et la DDR4 était un passage obligé pour permettre un gain de performances à terme puisque les fréquences proposées actuellement sont également disponibles sur l'ancienne génération avec des timings plus agressifs.

 

Box Core i7 Haswell-EReste à aborder le cas spécifique du Core i7-5960X. Nul doute que ce processeur est un monstre de puissance avec son architecture aux petits oignons et ses 8 coeurs disposant d'hyper-threading pour traiter jusqu'à 16 processus en parallèle. Mais contrairement à la génération précédente où les CPU x9xx partageaient le même nombre de coeurs, seules les fréquences et quantité de cache L3 les différenciant, ce n'est plus le cas à présent. L'Extreme Edition à 999$ est l'unique CPU de cette gamme à pouvoir se revendiquer octocore, les deux autres bien plus accessibles au commun des mortels (mais déjà fort couteux pour beaucoup) devront "se contenter" de 6 coeurs et d'un bridage des lignes PCIe pour le moins onéreux des 2. Nous n'avons pas eu l'opportunité de tester ces derniers pour le moment, mais nul doute que l'écart les séparant de la précédente génération sera moindre. En conséquence, le gain moyen de près de 17% ne s'applique qu'au Core i7-5960X que très peu pourront s'offrir en définitive. Ce n'est pas choquant en soi puisque ce produit est plus une vitrine technologique qu'un processeur destiné à être démocratisé, ceux qui rêvaient d'un octocore devront casser leur tirelire, prendre leur mal en patience en attendant une hypothétique démocratisation à terme ou se tourner vers AMD qui en propose des accessibles pour le coup, mais avec des résultats qui n'ont toutefois pas grand-chose à voir pour le moment tant en termes d'efficience que de puissance brute. Bref ce CPU n'a pour le moment aucun concurrent dans le domaine grand public, son tarif est en conséquence. Notons pour les joueurs, hormis peut-être ceux désirant faire du multi-GPU sans accepter la moindre petite limitation au niveau du bus PCIe, l'alternative très pertinente que constitue le Core i7-4790K, 3 fois moins cher et capable de proposer des performances similaires voir meilleures que celles de la star du jour dès que le moteur 3D est faiblement parallélisable, ce qui est encore le cas de la plupart des jeux.

 

CDH ArgentEn résumé, Intel assoit encore davantage sa suprématie en termes de performances sur le monde PC grand public puisque le Core i7-5960X porte son avance à plus de 56% sur le plus rapide des FX avec notre panel de test tout en se montrant (bien) plus économe. Un gouffre qui, loin de nous réjouir, est une véritable mauvaise nouvelle pour la concurrence et donc le consommateur. Certes AMD ne pratique pas les mêmes tarifs (quoi que pour mémoire le FX-9590 a bien été lancé à 800€ avant d'être rapidement baissé au vu de ses prestations et des tests peu élogieux qui ont suivi) et n'est donc pas en concurrence avec cette gamme de processeurs, il n'en reste pas moins qu'avec un concurrent plus dangereux en termes de performances, on se prend à imaginer Intel proposant un Core i7-5930K plus généreux. Il reste toutefois une bonne nouvelle lors de ce lancement : un hexacore presque accessible par le biais du 5820K et qui doit faire baver nombre d'utilisateurs, nous devrions pouvoir vous en proposer un test en fin de semaine prochaine. Haswell-E ne fait en définitive qu'enfoncer le clou et son véritable défaut sera à chercher du côté de la tarification puisque le ticket d'entrée sera tout sauf accessible si on additionne le coût du processeur (389$ pour le 5820K, 583$ pour le 5930K et 999$ pour le 5960X), de la carte mère X99 (200 € pour les premiers prix) et de la DDR4 (un peu moins de 200 € les 16 Go à 2133 MHz). La concurrence de la plateforme LGA1150 est également bien réelle et hormis des tâches d'encodage sévères ou de rendu 3D, difficile de trouver les écarts suffisamment importants pour justifier un tel surcoût (les amateurs de multi-GPU > 2 cartes pourront par contre y trouver aussi un intérêt vu la limitation en lignes PCIe des CPU LGA1150), en conséquence de quoi nous attribuons l'Argent à Haswell-E dans ses déclinaisons/tarifications actuelles.    

 


logo IntelLogo GigabyteLogo G.SkillLogo AsusLogo nVIDIALogo materiel.net

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel.



Les 84 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !