• Conclusion

Avant de conclure par type de carte, nous allons d'abord dresser un tableau de la situation d'aujourd'hui afin de mieux juger les cartes. Vous aurez certainement remarqué l'absence de tableau qui récapitulerait les performances et permettrait en un coup d'oeil de voir qui se place où sur l'échelle des valeurs. Si le principe est tout à fait juste, la réalisation et surtout l'interprétation deviennent impossible si on veut être juste. Tout d'abord les jeux ne sont pas tous logés à la même enseigne : certains ont de l'AF16x, d'autres 8x (un seul c'est vrai), les versions de DX10 changent selon les cartes, DX10.1 pour AMD et DX10 pour Nvidia. Sans compter les gags type Hawx qui fausseraient les résultats, une moyenne générale tasserait les différences, et il nous a paru légitime et opportun de ne pas réaliser ce récapitulatif. Pour juger vous avez donc toutes les données jeu par jeu, ce qui est somme toute bien plus intéressant à étudier que la réduction de tout un dossier et des centaines de mesures à un seul tableau qui ne serait ni juste ni représentatif de la réalité du terrain. Cette parenthèse étant fermée passons aux analyses.

Les 3 modèles lancés par AMD en moins de trois semaines (notez que j'ai écrit "lancés" et que la précision a son importance) laissent plusieurs impressions. Les HD5800 reprennent le leadership en matière de 3D monoGPU à la GTX285, la HD5850 passant légèrement devant tandis que la HD5870 prend une belle avance. Sur ce point AMD a réussi son pari. De plus les incontestables progrès sur la consommation, la discrétion du ventirad de base, et la température qui reste dans les normes parachèvent ce succès.

 

Le cas de la HD5770 est plus délicat puisque ses performances sont en retrait face à une HD4890 vendue au même tarif, mais sa consommation contenue et son silence peuvent éventuellement peser en sa faveur pour qui cherche une carte plus équilibrée que sa grande soeur plus énergivore et bruyante. En ce sens, sa pire ennemie vient bien de son propre camp, et tant que les deux générations de cartes coexisteront, elle ne pourra pas s'imposer. Certes elle supporte DX11, mais ses performances en DX10 ne laissent pas présager un monde meilleur en DX11, c'est cependant un argument à prendre en compte au moment de l'achat. Pour finir la pénurie des cartes 40nm des rouges a donné des ailes à Nvidia qui pour concurrencer la HD5850 a baissé le prix de ses GTX285 qui se retrouvent quasiment au même tarif que les HD5850, la disponibilité en plus, DX11 en moins, CUDA et PhysX en plus.

 

• HD5870 Asus, Gigabyte, Powercolor

La HD5870 est une carte puissante que peu de jeux pourront arrêter sur un 24", et à plus forte raison dans des résolutions plus faibles qui selon le jeu vont tomber dans le domaine de la limitation CPU marquée. Ainsi dès le 1680, elle se retrouve très souvent limitée par le CPU, elle ne s'exprime vraiment qu'à partir du 1920. Ses ROPs doublés et ses 1600 unités de calcul lui permettent d'avaler l'antialiasing sans trop de dommages. Son silence digne des cartes Nvidia, sa consommation bien maîtrisée compte tenu de la puissance de la bête sont un gros plus pour AMD. Pour finir son support hardware complet de DX11 finit le travail, l'Eyefinity étant pour l'instant plus accessoire pour l'usager courant. Celui qui a 3 écrans dans le cadre de son activité ne pourra que se tourner vers ce type de GPU. Le seul hic est son prix qui est de 349€ officiellement et surtout qui se retrouve être majoré suite à la pénurie découlant des difficultés de TSMC à graver ces GPU en 40nm. Il n'y a d'ailleurs aucune raison que Nvidia échappe au problème avec Fermi mais finalement les difficultés actuelles de TSMC avec cette finesse de gravure avantagent nVIDIA qui n'était pas prêt avec sa nouvelle architecture au contraire d'AMD qui ne peut donc pas en profiter comme il le souhaiterait. Fermi, le mot est lancé ! La relève du caméléon devrait être sanglante, et sur ce segment certains hésitent à franchir le pas HD5870. Une telle carte à 299€ et ce n'est plus du tout la même chose. 

 

Pour ses performances en 3D énormes malgré la grande jeunesse des pilotes, pour son silence et sa consommation contenus, son support DX11 mais aussi son prix élevé et la pénurie qui l'entoure, nous descernons un CDH d'Argent à la HD5870.

 

cdh argent  hd5870

 


 

• HD5850 Sapphire

Voilà selon nous celle qui va devenir référrente pour plusieurs raisons. Ses performances la placent devant la GTX285 tout en consommant moins et en étant moins bruyante. De plus malgré son prix re-évalué à la hausse afin de clarifier une situation un peu bizarre, elle reste dans une tranche de prix qui constitue le "haut de gamme" moyen et donc le gros des ventes de ce segment. Elle remplace la HD4870 lancée en son temps au même tarif et apporte une vraie plus-value aux performances. Elle est de plus suffisamment "non castrée" pour soutenir les jeux DX11 à venir, hormis sa disponibilité catastrophique, elle n'a pas de défauts. Il est de toute façon trop tôt pour savoir ce que sera la gamme Fermi, du modèle au tarif, quoi qu'il en soit la HD5850 restera une valeur sûre.

 

Pour ses performances en baisse de 15/20% face à la HD5870 mais pour un prix 40% plus faible, son placement tarifaire un chouia trop haut, mais un encombrement identique à la HD4890 sans en avoir la consommation et les nuisances sonores, nous descernons un CDH d'Or à la HD5850 qui rate la plus haute distinction par son indisponibilité.

 

 

 

cdh or  hd5850

 


 

 

• HD5770 Powercolor

La HD5770 est un problème à elle toute seule. Son tarif actuel étant de 150€ à peu de choses près, elle se retrouve en confrontation directe avec la HD4890 qui la bat en performances pures. Néanmoins cette dernière ne supporte pas DX11, chauffe beaucoup, est loin d'être silencieuse (la faute à un ventilateur de qualité moyenne ?), et consomme énormément. A l'opposé la HD5770 sait se montrer très économe, extrêmement silencieuse et supporte DX11, bien qu'il soit trop tôt pour dire si elle sera suffisante pour tolérer DX11 et ses frasques graphiques. Est-ce le syndrôme DX10 ? Possible mais en attendant tant que les HD4890 seront dans la place, l'achat d'une HD5770 sera laissé à l'appréciation de chacun, ce que l'on perd en performances on le gagne en confort d'usage.

 

Pour ses qualités de silence et de consommation, son support DX11, mais hélas son prix qui la place face à la HD4890 plus puissante, nous descernons un CDH de Bronze à cette carte qui représente malgré tout un rapport perf/watt supérieur à la HD4890 et donc un équilibre général meilleur.

 

 

cdh bronze  hd5770

 


 

 

 

  Nous remerçions Asus, Gigabyte et Powercolor pour la mise à disposition des cartes.

asus_logo.jpg gigabytelogo.jpg powercolor.jpg [cliquer pour agrandir]

 



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 34 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !