• Protocole de test

Le protocole conserve sa philosophie qui consiste à jeter un oiel sur les différents antialiasings quand le DLSS est présent, et quand le FSR sera là, les apports du Ray Tracing quand il est ajouté comme dans le cas du jeu du jour, et tout cela sur des images fixes et des vidéos. Enfin, une analyse des performances clôture le dossier. Toutefois, et c'est nouveau, nous avons pu récupérer une RX 6900 XT qui va apporter justement une touche comparative intéressante dans les domaines que nous étudions. Les mois à venir seront très instructifs à ce niveau, avec des technologies différentes rouges et vertes, nous pourrons apprécier les rendus, bref la façon dont les cartes graphiques gèrent les effets.

 

Comme Resident Evil VIII est relativement simple dans ses nouveautés, nous regarderons les apports, ou pas, du Ray Tracing, en comparaison avec la gestion des éclairages et réflexions par la rastérisation classique. Les images et vidéos ont été acquises au même endroit, avec strictement les mêmes réglages dont le TAA avec FXAA, les textures élevées en mode 8 Go, et tout le reste activé, sauf l'occlusion ambiante SSAO au lieu du mode optimisé Radeon FidelityFX CACAO, même si c'est "ouvert". Les mesures de performances ont été faites à partir de 5 sessions sur un déplacement le plus reproductible possible, mêlant une partie en intérieur et une autre en extérieur. Le premier run n'est pas retenu pour les résultats, le temps que le jeu soit mis en RAM, il affiche d'ailleurs des scores plus bas que les autres. Le jeu est optimisé à partir du second passage.

 

• Hardware
Core i7-9700K @ 5GHz sur tous les coeurs
Arctic Freezer II 360
ASRock Z370 Extreme 4 
G.Skill Trident Z 2x16 Go DDR4 3600 cas 16-18-18-38 1T
RTX 3090 FE
MSi RTX 2080
ASUS RTX 2060 Strix
AMD RX 6900 XT
SSD Kingston A2000 - 250 Go (OS) / Crucial P1 NVMe 1 To (Jeux) 
Fractal Ion 860+
Thermatake View TG51

 

prot tridentz 2 msi mpg z390 gaming edge ac face asus rtx 2070 strix

 

La partie graphique est assurée par une base de RTX qui couvre bien le marché, en haut avec la 3090, en bas avec la 2060 qui est le ticket d'entrée, et au milieu la 2080 qui se situe entre 3060 et 3060 Ti, soit le début de la gamme Ampere en rastérisation. Et bien entendu, la nouvelle venue qui est le flagship de la gamme AMD, dont on a vu qu'elle était redoutable en rastérisation, souvent devant la 3090 dans ce domaine en QHD, mais derrière en UHD.

 

• Software

Windows 10 21H1 64-bit

NVIDIA GeForce 466.47 et AMD Adrenalin 21.5.2
MSi Afterburner 4.6.3 et RTSS 7.3.2

 

Nous utilisons Windows 10 21H1 dans sa version 64-bit afin d'exploiter une quantité conséquente de mémoire vive et ne pas limiter les jeux qui en auraient besoin à ce niveau. Les jeux qui ont déjà été abordés dans ce type d'e test sont nombreux dans nos colonnes, mais celui-ci est le premier à être réellement enrichi par de nouvelles cartes

 

Côté pilotes, nous utilisons les derniers disponibles au moment des mesures. Les réglages par défaut sont utilisés : ils impliquent une optimisation du filtrage trilinéaire. Low Latency anciennement nommé Trame prérendues maximum est laissé sur OFF.

 

• Protocole

Nous avons retenu les 3 définitions majeures pour les tests de performance, 1920x1080 aka FHD, 2560x1440 aka QHD et enfin 3840x2160 aka UHD. Les images et vidéos ont été acquises pour chacune d'elle, dans les mêmes conditions. Les mesures de performances ont été faites à partir de 5 sessions sur un déplacement le plus reproductible possible, mêlant une partie en intérieur et une autre en extérieur. Le premier run n'est pas retenu pour les résultats, le temps que le jeu soit mis en RAM, il affiche d'ailleurs des scores plus bas que les autres. Le jeu est optimisé à partir du second. Même si cela semble déconnant, même la RTX 2060 avec ses 6 gigots a été soumise au même traitement, même si on sait que par nature, le FHD reste son domaine de prédilection.

 

TUTO COMPARO
Vous pourrez utiliser le comparateur d'images présent au sein des pages suivantes avec nos sélections. Sachez que vous pouvez choisir une image (avec ou sans RT ou DLSS) à gauche et une à droite via le menu situé sous l'image. Vous pouvez avec la molette de la souris zoomer, et avec un clic gauche à maintenir vous pouvez déplacer l'image pour centrer sur la zone que vous voulez. Dernier point, un clic gauche sur le centre de l'image fera automatiquement switcher l'affichage entre les deux sélections que vous aurez faites, très pratique pour voir d'un coup les différences sans utiliser le curseur.


Les 21 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !