• Protocole de test des cartes graphiques customs

prot picomatosIl est temps de passer aux choses sérieuses maintenant : que vaut cette petite carte graphique en situation réelle ? Nous statuons au Comptoir sur le fait qu'analyser les performances en jeu est tout juste utile pour faire des graphes bourrés de chiffres parfois creux. Nous nous sommes donc focalisé sur ce qui vous impacte vraiment dans la vie de tous les jours : la stabilité, la température et le bruit. Et pour se faire, nous ferons appel à notre Picoscope favori Robert avec sa pince ampèremétrique. En plus de ça, nous rajouterons une caméra thermique pour les tests de température et un combo micro/carte son afin de mesurer la perturbation sonore sur tout le spectre de fréquence.

 

 

prot focusrite scarlett corsair rm850x ldlc f6 plus prot z490 steel legend

 

Pour faire cracher les bits sur notre carte graphique, nous utilisons un moteur 3D assez gourmand et compatible RTX et DLSS. Tous les tests sont effectués en 4K afin de générer des pics de courants le plus fort que possible, ce qui fait consommer et chauffer au maximum la carte passée sur le banc.

Côté nuisances sonores, nous allons étudier quelles sont les perturbations non pas sur une valeur globale du niveau acoustique, mais sur un spectre correspondant à notre plage de fréquences audibles. Cela nous permet d'obtenir un résultat plus précis sur les sources de bruit et leur incidence réelle sur notre confort d'utilisation. Trois niveaux de moulinage iconiques ont été retenus : 30% (idle / bureautique), 60% (charge normale) et 90% (jeu à burne et/ou applicatif intensif). Nous mesurons le son à l'aide de notre interface son Scarlett en plaçant le micro à 30 cm de la paroi fermée ; tout ceci afin de présenter une carte d'identité globale de la carte en dehors de son comportement en utilisation classique.

 

• que le compteur compte !

Le circuit d'alimentation étant meilleur que la version Gaming X Trio, il n'est donc pas étonnant de retrouver des résultats similaires sur l'aspect du courant des lignes +12V. Malgré la consommation énorme de la carte, nous pouvons voir que le courant est propre, lisse et même légèrement amorti, ce qui améliorera la stabilité de la carte même avec les charges de puissance les plus fortes. Le modèle pourra donc tenir l'overclock imposé par MSI sans trop de problèmes de ce côté-ci.

 

msi rtx 3090 suprim x - mesure du courant instantané [cliquer pour agrandir]

Malgré la forte consommation du GPU, la carte arrive à fournir un courant propre et lisse.

 

L'inquiétude est plutôt au niveau de votre alimentation, puisque malgré tout la carte pompe des courants énormes en pic : 56 A pour l'ensemble des 3 connecteurs, soit 56 * 12 = 672 W en pic rien que pour la carte graphique, et encore au niveau des broches +12 V. Qu'importe votre CPU, il sera donc nécessaire d'avoir au moins un bloc d'alimentation de 750 W 80PLUS Gold, et si vous avez un CPU gourmand et/ou beaucoup de périphériques, il faudra rapidement passer sur du 800 voire 850 W en version dorée. En moyenne, nous parlons tout de même d'une carte consommant 415 W, soit 13 % de plus que la version FE.

 

 

• Burn in hell

MSI a mis au point un radiateur un peu plus poussé pour ses cartes Suprim X, voyons cela en détail : 

 

msi rtx 3090 suprim x - radiateur [cliquer pour agrandir]

Le système Tri Frozr 2S est une version améliorée du Tri Frozr 2, augmentant les échanges thermiques entre composants et radiateur.

 

Bien que toujours non traversante, la construction est nettement meilleure que celle du Tri Frizr 2, avec un placage en nickel le plus plat que possible pour le GPU, des caloducs pour la mémoire et des plaques soudées pour les autres composants, qui ont été agrandies pour améliorer la dissipation. Le radiateur est donc de qualité supérieure lui aussi, ce qui est rassurant lorsque l'on voit la puissance consommée par la carte. Cela permet aussi d'obtenir un mode semi-passif pour le refroidissement assez efficace et limitera le bruit de la carte graphique lorsque celle-ci sera peu sollicitée. Autre avantage, le mode silent pourra être suffisamment stable malgré la faible vitesse de rotation des ventilateurs.

 

rtx 3090 suprim x - image ir au repos [cliquer pour agrandir]rtx 3090 suprim x - image ir en mode silent [cliquer pour agrandir]rtx 3090 suprim x - image ir en mode gaming [cliquer pour agrandir]

Image infrarouge de la carte : à gauche au repos, au milieu en mode silent et à droite en mode gaming

 

L'image thermique permet de confirmer que le refroidisseur arrive à tenir la route, qu'importe le mode utilisé. Nous pouvons voir l'influence de la backplate et de son caloduc soudé, qui limite les surchauffes pour les puces GDDR6X situées au dos de la carte, disposant d'un échange thermique avec le radiateur plus loin. Les températures sont plus élevées que les modèles plus classiques comme la FE, mais n'oublions pas que la carte dispose d'un OC constructeur normalement, vérifions donc cela. Car en attendant, nous n'arrivons toujours pas au niveau de la limite des 83 °C imposés par NVIDIA sur ses GPU.

 

 

• une horloge bien réglée

Geralt va de nouveau servir le comptoir afin de faire virer au rouge cramoisi cette nouvelle carte graphique :

 

msi rtx 3090 suprim x freq perf

 

Commençons par le mode gaming, qui montre le meilleur de cette RTX 3090 Suprim X en charge. Malgré le défi conséquent imposé par NVIDIA et sa carte FE, la carte de MSI arrive à surpasser la référence, et de 5 % tout de même, sans pour autant surchauffer et tout en étant d'une stabilité exemplaire. La régulation entre température et fréquence intervient assez vite, et la carte reste stable sur la durée sans souci. Ce sera donc le mode à favoriser si votre objectif est de faire grimper les FPS le plus que possible.

 

msi rtx 3090 suprim x freq silent

 

Le mode silent est moins impressionnant à première vue, puisqu'il monte un peu plus en température, du fait d'une ventilation plus douce pour les oreilles. Toutefois, nous constatons que les performances restent bonnes, avec un OC toujours présent — bien que plus léger — et une régulation rapide aussi. La perte en fréquence n'est donc pas extraordinaire, alors que le bruit généré par la carte durant ce monde est sensiblement moins assourdissant, ce sera donc le meilleur compromis pour la majorité des utilisateurs.



Les 19 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !