Et voilà, les planètes (celles qui comptent) sont désormais toutes alignées pour permettre la concrétisation de la toute première usine de TSMC aux États-Unis d'Amérique, un projet de taille dévoilé en mai dernier, pour lequel le comité de direction du fondeur taïwanais a accepté le premier investissement de 3,5 milliards de dollars il y a un peu plus d'une semaine. La localité choisie est l'état de l'Arizona, ce qui ne s'est pas fait au hasard, la région disposant déjà d'une forte présence des acteurs américains du semiconducteur. Il n'empêche que la construction d'une usine moderne n'est pas anodine et nécessite aussi de  gros engagements de la part de l'État d'accueil, notamment en matière d'infrastructure.

 

Néanmoins, la perspective d'avoir un nouvel acteur majeur venir poser ses valises dans la région est forcément séduisante, pour l'attractivité de la région et alimenter ses ambitions de devenir le hub américain du semiconducteur, sans oublier que cela devrait contribuer à la création de plus de 1900 emplois. Ainsi, il n'est pas surprenant d'apprendre que le conseil municipal de la capitale fédérale Phoenix a voté à l'unanimité (9 - 0) en faveur d'un accord avec le fondeur taïwanais TSMC, impliquant une belle enveloppe de 205 millions de dollars pour financer les nouveaux besoins en infrastructure, à savoir : 61 millions pour 5 kilomètres de routes, 37 millions pour la distribution de l'eau et 107 millions pour le traitement des eaux usées. Le fondeur devrait signer un accord formel avec la ville après la sélection du terrain, en principe encore avant la fin de l'année. La construction est censée démarrer début 2021, avec un démarrage de la production en 5 nm en 2024.

 

Pour rappel, cette affaire se place dans un contexte d'une nouvelle volonté des USA de relocaliser au moins une partie de la production de semiconducteurs sur le territoire national, tout particulièrement celle des puces destinées à des usages sensibles, par exemple militaires. À cet égard, les législateurs américains ont proposé un plan de subvention de plusieurs milliards de dollars pour favoriser ce chamboulement potentiel de l'industrie et TSMC espère bien faire partie de ceux qui pourront profiter directement de cette manne des poches de l'Oncle Sam, mais on se doute qu'Intel et Micron aussi. (Source)

 

tsmc logo usa drapeau

 TSMC en Arizona, approuvé à l'unanimité par le conseil municipal de Phoenix ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !