• Performances en refroidissement

Voilà le moment critique, la mesure des températures en charge. Pour ce faire, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant notre quad-core surmonté du Cryorig C1. La gestion de la vitesse de rotation du système de refroidissement de la carte graphique sera réglée sur auto comme indiqué dans le protocole. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est-à-dire en écart par rapport à la température ambiante.

 

 

En ce qui concerne les températures, nous sommes dans la moyenne haute avec ce boîtier très aéré. Notre processeur ne souffre pas, malgré la baisse du niveau de qualité de son système de refroidissemnt. Les deltas mesurés restent bon, dans tous les cas. Le GPU profite des énormes ouvertures pour aspirer tout l'air frais. Il sera le plus gâté dans l'histoire

 

Bien entendu, si vous optez pour le panneau vitré, vous perdrez en efficacité, tout comme l'utilisation du Riser PCIe n'optimisera pas le flux d'air vers votre GPU si la vitre est en place.

 

L'intérieur au repos [cliquer pour agrandir]Pendant la charge [cliquer pour agrandir]

ça chauffe assez pendant la charge

 

L'imagerie thermique permet d'apprécier la montée en température sur la carte graphique lorsque la ventilation du boîtier est régulée. En l'état, le flux d'air reste suffisant, mais si besoin, la place disponible permet d'installer des ventilateurs additionnels (Slim avec une carte double slots) sur le fond afin de faire respirer le GPU et d'augmenter l'efficacité du modèle (avec les nuissances qui vont avec bien entendu).



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !