• verdict

Thermaltake H200 TG [cliquer pour agrandir]C'est le moment de conclure notre dossier sur une petite pointe de satisfaction. Petite, puisque ce qui nous plaît devient depuis quelque temps le standard. L'agencement interne du châssis par exemple, compartimenté, permet de canaliser le flux d'air. Nous avons ainsi pu voir que le modèle était capable de maîtriser notre configuration passive, du moment que le processeur a une enveloppe thermique raisonnable. Il lui faut bien évidemment l'aide d'un ventilateur puissant, que Thermaltake ne manque pas d'installer.

 

L'ensemble s'est montré audible sur la quasi-totalité de nos tests. Le châssis étant très ouvert, puisqu'il se destine aux joueurs, laisse échapper les bruits générés. Le ventilateur préinstallé n'est pas avare de nuisance, mais reste à un niveau très largement supportable. En revanche, les différents emplacements qui rendent l'ensemble perméable permettent d'installer pas mal de ventilation additionnelle. Avec une régulation maîtrisée et des éléments de qualité, on trouvera aisément le bon équilibre entre nuisances et performances.

 

Côté design, nous sommes face à un modèle classique dont la façade est travaillée. On trouve une pointe de RGB, dans l'air du temps, et un panneau en verre qui permet de voir son intérieur. Jusque-là, les standards sont respectés. Pour se démarquer légèrement, Thermlatake propose une ouverture rapide du panneau. Ce dernier est posé sur charnières et s'ouvre d'un coup de main.

 

tt h200 tg conclusion

À l'intérieur, l'espace de stockage se compose de deux supports 2.5" et d'une baie pouvant accueillir deux disques durs. C'est amplement suffisant pour le commun des mortels, mais se révélera limitant pour qui a besoin d'énormément d'espace de stockage. Le volume du châssis offre suffisamment de place pour y monter une configuration costaude et ne souffre d'aucune restriction de taille pour les éléments les plus importants.

 

Le reste de l'équipement livré se compose de deux filtres à poussières sur le haut et le dessous du boîtier, de deux ports USB 3.0 sur l'extérieur et d'un switch de commande de l'éclairage de la façade. Nous sommes sur quelque chose d'assez basique finalement.

 

Pour terminer, Thermaltake n'est pas trop gourmand ici. Le modèle est affiché à un tarif inférieur à 80 €, qui le place plutôt bien sur le segment intermédiaire. La qualité d'assemblage est au rendez-vous, la finition soignée, sur ces points nous n'avons rien à redire.

 

comptoir 3starsLes modèles s'enchaînent chez Thermaltake, mais ne se ressemblent pas. Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les bourses, et le H200 TG s'adresse aux joueurs "mainstream" avec un tarif intéressant et un équipement complet pour la gamme visée. Or, mis à part son ouverture facilitée, le modèle ne se démarque pas et use des standards actuels pour convaincre. L'intérieur est compartimenté, la mise en oeuvre assez simple et le design passe-partout finalement. Le RGB est de la partie sur ce modèle, sans pour autant être invasif. On trouve également deux filtres à poussière, deux ports USB 3.0 quatre supports de stockage au total et des attaches Velcros pour l'agencement du câblage. Les performances sont honorables compte tenu du fait que le modèle ne soit équipé que d'un seul ventilateur. Le 120 mm installé est puissant et il permet de faire circuler suffisamment l'air dans le châssis, par un effet de dépression. Les résultats sont corrects à 95 W  et le modèle parvient même à soutenir une charge à 140 W du moment que le ventilateur souffle à fond. En charge, le boîtier reste perméable et laisse échapper les nuisances émises. L'ensemble reste très largement supportable, même à fond. La place ne manquera pas si vous voulez ajouter des ventilateurs ou même du watercooling. Le prix est au final cohérent pour ce modèle affiché à moins de 80 €. Malgré tout, il nous sera difficile aujourd'hui d'accorder plus de trois étoiles au H200 TG de Thermaltake. Il dispose d'un équipement standard, un design classique et des agréments de montage que d'autres modèles proposent également. Le modèle reste bon, soigné et suffisamment équipé, mais ne se distingue pas vraiment de la meute.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

• Côté street price, ça dit quoi ?

 



Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !