• verdict

FSP CMT520 [cliquer pour agrandir]Nous arrivons au terme de ce dossier consacré au CMT520, mais contrairement à ce modèle, nous ne conclurons pas à moitié. Voici ce que l'on pense du boîtier de FSP :

 

Sur le design

S'il arbore une façade plus travaillée pour la rendre désirable aux yeux des joueurs, le CMT520 passe assez bien. Il ne fait pas dans l'excès et se veut finalement assez classique. On aime beaucoup la façade transparente sur ce modèle, qui se voit égaillée par la couleur des ventilateurs. Au passage, ces derniers ont aussi un look assez sympathique. La qualité dans l'ensemble ne vaudra pas celle d'un modèle haut de gamme. Le boîtier ne souffre pas de problème d'ajustement par exemple, ou de défaut quelconque dans sa conception. Là on parle bien de l'acier et des plastiques utilisés qui manquent un peu de standing. Les quelques détails comme le logo en façade ou sur le compartiment, les panneaux en verre, détournent l'attention, mais en regardant de près, le constat est là. L'intérieur ensuite manquera de finition, notamment sur les passages de câbles. C'est tout ce que nous avons à relever ici.

 

L'équipement : entre bon et moins bon

Ce que l'on aime sur ce modèle : la ventilation bien présente et efficace, le verre trempé, la filtration de l'alimentation, le cache de compartiment utile pour isoler le bloc du reste du châssis ou accéder aux câbles de votre alimentation modulaire par exemple. Le hub RGB et la connectique de façade sont aussi un bon argument en faveur du modèle. Le stockage à de la place, même si l'on n’aime pas beaucoup devoir visser directement les SSD au châssis.

 

Ce que l'on aime moins : L'USB 2.0 encore bien présent (mais ce n'est pas un cas isolé), le filtre sur le dessus qui manquera d'efficacité, l'absence de régulation des ventilateurs, l'absence d'un système de management des câbles plus efficace, pas de filtre sur l'avant et c'est assez.

 

fsp cmt520 conclusionDe bonnes performances :

Comme il souffle à fond, on espérait qu'il soit performant. C'est le cas, le CMT520 remplit son rôle. La soufflerie est efficace sur notre plateforme passive, même si l'on pousse le TDP de notre processeur, le boîtier ne faillira pas.

 

Les nuisances sonores ne pourront pas être gérées par contre. Le choix d'adopter un système propriétaire pour l'éclairage des ventilateurs ne permet pas ici d'ajuster la vitesse de ces derniers et donc de régler le bruit généré. Cela dit, le modèle reste clairement audible et ne dérangera que les plus sensibles.

 

Un prix mal calibré

Si l'on tient compte de tout cela, il apparait rapidement que le CMT520 se trouvera en difficulté dans la tranche tarifaire qu'il occupe. Affiché à 109,90€, il sera confronté à des modèles d'un meilleur standing ou des produits mieux équipés. Il n'est pourtant pas dénué d'intérêt puisqu'il offre pas mal d'options. À guetter en promotion ?

 

comptoir 3starsCette seconde référence gaming de chez FSP nous laissera un peu plus dubitatifs. La qualité d'assemblage est toujours aussi bonne, mais les matériaux utilisés respirent moins la qualité que sur le CMT510 que nous avions testé. Malgré tout, le boîtier arrive lourdement armé en ventilation. FSP y greffe pas moins de quatre 120 mm RGB pour parvenir à bien refroidir l'intérieur. On aime beaucoup le compartiment modulaire, l'espace interne et les supports de stockage en nombre suffisant ici. Le boîtier manque par contre de standing au niveau de la connectique qu'il propose. Certes nous aurons quatre ports USB, mais deux d'entre eux restent à la norme 2.0. Le swicth de gestion de la couleur placé en façade est un plus. Le boîtier dispose d'un HUB qui concentre les ventilateurs (jusqu'à 8) et permet de les alimenter et de les illuminer. L'appareil peut se connecter à votre carte mère si vous préférez gérer cela via le logiciel propriétaire de cette dernière (Asus Aura etc). Toujours sur la ventilation, deux choses nous ont chagrinés. D'une part les connecteurs de ventilateurs qui sont assez exotiques et ne permettent pas de raccorder des ventilateurs PWM au HUB, ce qui nécessite d'utiliser des ventilateurs de la marque. D'autre part, aucune option de régulation n'est possible en l'état sur notre modèle. Manque-t-il un élément ? On se renseigne sur ce point. Concernant les performances, le boîter restera toujours audible avec un niveau sonore au-delà des 39 dB. La configuration à l'intérieur augmentera le seuil lorsqu'elle sera sollicitée si vous ne la réglez pas correctement. Par contre, les performances en refroidissement sont d'un très bon niveau. Le ratio perf/bruit est bon sur ce modèle équipé de quatre ventilateurs. Dernier point, le tarif qui nous apparait mal calibré. La qualité des matériaux et le manque d'options ne permettent pas d'avaler délicatement les 110€ demandés. Le verre trempé et les ventilateurs lumineux ça ne fait pas tout. Si l'engin était régulé, encore une fois, ça nous permettrait de ne pas trop regarder. À l'issue de ce test et après une délibération compliquée à propos de ce dernier point, nous attribuerons 3 étoiles au FSP CMT520 qui pêche par la qualité globale qu'il affiche et par l'absence de régulation de sa ventilation.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !