Si vous avez testé la VR, alors vous avez peut-être expérimenté — à votre corps défendant — le motion sickness, un type de mal des transports s’exprimant lors de longues sections de jeux au casque. Causé par la désynchronisation entre vos mouvements et l’évolution du monde autour de vous, le phénomène a fait couler beaucoup d’encre et mené à certaines découvertes parfois étonnantes, telle la présence d’un nez virtuel, qui retarde sensiblement les nausées.

 

De fil en anguille, les développeurs se sont rendu compte qu’un moyen efficace d’éviter ces désagréments était d’interdire totalement les mouvements du joueur, qui ne peut alors qu’effectuer des rotations de son angle de vision. Pour passer à un autre stand (fixe), il faut alors se téléporter. Si cette technique fonctionne, elle atteint rapidement ses limites, d’une part du fait de l’immersion moins importante que lorsque les mouvements sont fluides, et, d’autre part, du fait de son impossibilité d’intégration dans les jeux de tir multijoueurs, où le déplacement dans l’espace est une mécanique-clef.

 

De ce fait, une start-up ayant déjà un casque VR, nommé DecaGear, dans les cartons, propose le DecaMove. L’idée ? Faciliter les déplacements fluides dans l’espace en synchronisant la direction du mouvement non pas selon l’orientation du casque, mais celle de vos jambes. En effet, il est courant de marcher en avant tout en regardant aux alentours, une chose impossible à faire en utilisant seulement les capteurs de position du casque ou des manettes.

 

 

Le bidule se présente ainsi comme un petit appareil à fixer à sa ceinture, qui permet au passage de tracer votre position (debout, accroupi ou couché). Fait amusant, une première version s’accrochant au pied avait été testée... et abandonnée du fait de sa dangerosité pour vos vitres, meubles et télévision !

 

Un écueil de taille est néanmoins présent : disponible uniquement en précommande pour 59 $, la livraison s’effectuera pour janvier 2022, date à laquelle le périphérique passera à 69 $. Une précommande qui a donc davantage le goût de financement participatif, autrement dit, mieux vaut se méfier avant d’y participer. Notez que notre confrère UploadVR est en possession d’un exemplaire de présérie : un test devrait donc sortir sous peu, nous éclairant un peu plus sur l’utilité réelle du bousin, notamment en ce qui concerne sa compatibilité avec les titres VR existants. (Source : UploadVR)

 


Un poil avant ?

Acer et Predator se « lancent » dans le SSD et la DRAM

Un peu plus tard ...

AMD lance ses pilotes 21.4.1 avec des améliorations du Radeon Software

 Positionner son corps virtuel selon l'orientation de ses jambes et non de sa tête : une avancée significative, ou un gadget ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !