Une interview entre Jason Rubin - responsable des départements Réalité Augmentée et Réalité Virtuelle chez Facebook -  et les journalistes de Computerbase a permis d'en savoir un peu plus sur les futurs projets de la compagnie et ce qu'il faudrait espérer comme évolution au sein du catalogue d'Oculus. Tout d'abord, rappelons que le constructeur a récemment introduit un Oculus Rift S comme mise à jour (très timide) de l'Oculus Rift, qui était lui arrivé sur le marché dans sa version définitive en 2016; le Rift S est venu compléter une offre VR d'Oculus qui accueillera bientôt aussi un second casque autonome après l'Oculus Go, l'Oculus Quest.

Interrogé à propos d'une alternative plus haut de gamme de l'Oculus Rift S, Jason Rubin a répondu que ce n'était pas vraiment sur la table et ne correspondrait pas à la philosophie du constructeur - sous l'impulsion de Facebook, il s'agirait maintenant surtout de "connecter les gens" (ce que Facebook fait très bien, n'est-ce pas ? Et souvent à notre insu...). Entre autres, Jason considère qu'un Rift plus testiboulé techniquement et donc coûtant aussi bien plus que les 449€ du Rift S ne trouverait pratiquement aucun preneur sur le marché et irait ainsi à l'encontre des idées de Facebook, ce serait pourquoi un tel projet n'est pas considéré.

 

En ce qui concerne une seconde génération, l'approche de Jason reste aussi très prudente. Pour lui, une 2e Gen digne de ce nom devrait inclure au moins une ou plusieurs innovations techniques majeures, par exemple le tracking corporel complet, mais qui obligerait inévitablement les développeurs à revoir leur copie et empêcherait ainsi probablement toute rétrocompatibilité. En conséquence, la base utilisateur s'en retrouverait divisée et l'aspect social recherché par Facebook encore une fois remis en question. Jason Rubin ne manque pas d'y faire des rapprochements avec le marché des consoles et la longévité d'une génération de produits sur ce segment. Enfin, le responsable aurait aussi plus ou moins réfuté la possibilité de mises à niveau matérielles incrémentielles, toutefois sans rentrer dans les détails.

 

En fin de compte, il est assez évidemment que le portfolio de trois casques d'Oculus - Rift S, Go et Quest - est pensé pour une disponibilité sur le moyen terme, tandis que la compagnie se concentrera avant tout sur des améliorations logicielles - comme le Rift Core et l'ASW - et les fonctionnalités sociales. Un autre but est aussi d’éviter toute distinction entre les différents casques Oculus et d'autoriser du crossplay multijoueurs, ce sera notamment le cas entre l'Oculus Rift (S) et l'Oculus Quest. En principe, il ne faudrait donc pas s'attendre à de grosses évolutions du matériel VR pour PC dans les temps à venir (vu le prix du hardware actuellement, c'est aussi assez légitime) tout du moins chez Oculus. C'est une attitude qui semble aussi avoir été adoptée par HTC, ce dernier préfère pour le moment se concentrer sur la VR autonome avec un Vive Focus, celui-ci se servira de la 5G pour tenter de faire la part belle au cloud computing et surtout couper des câbles. À voir maintenant ce que nous montrera l'Index de Valve ! (Source)

 

jason rubin oculus facebook


Un poil avant ?

Windows 10 1709 et Windows XP SP3 tirent leur révérence (pour de bon)

Un peu plus tard ...

La GTX 970 5 ans après sa sortie ? Bon pour la poubelle ?

 Durant une interview avec les journalistes, Jason Rubin a partagé sa vision - et celle de Facebook - de l'évolution de la gamme Oculus et de la VR selon Oculus.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !