C'est durant le mois d’août que Samsung avait finalement annoncé à son tour ses premiers SSD à la nouvelle norme PCIe 4.0. Par rapport aux concurrents, le constructeur avait pris son temps pour montrer les couleurs de sa prochaine gamme de SSD PCIe 4.0 dans un premier temps surtout orientée entreprise - la présentation avait d'ailleurs eu lieu en marge du lancement d'EPYC 2 -, il faudra certainement encore attendre un peu pour voir arriver les SSD de particuliers style EVO ou PRO, les marchés les plus rentables se devant d'être servis en premier. En tout cas, la nouvelle famille PM1733 - dont le bout du PCB avait déjà pointé en automne 2018 sous la forme de prototypes - en a bel et bien des grosses sur le papier, comme vous pouvez le voir vous-même ci-dessous :

 

samsung ssd pcie 4 pm1700 hhhl

 

SamsungPM1733PM1735
Facteur de forme U.2 HHHL U2 HHHL
Capacité 0,96 / 1,92 / 3,84 / 7,68 / 15,36 / 30,72 To 1,92 / 3,84 / 7,68 / 15,36 To 0,8 / 1,6 / 3,2 / 6,4 / 12,8 To 1,6 / 3,2 / 6,4 / 12,8 To
Interface

PCIe 4.0 x4

(rétrocompatible PCIe 3.0)

PCIe 4.0 x8

(rétrocompatible PCIe 3.0)

PCIe 4.0 x4

(rétrocompatible PCIe 3.0)

PCIe 4.0 x8

(rétrocompatible PCIe 3.0)

Contrôleur Samsung
NAND V-NAND TLC 512Gb (5th gen)
Lecture séquentielle jusqu'à 6400 Mo/s jusqu'à 8000 Mo/s jusqu'à 6400 Mo/s jusqu'à 8000 Mo/s
Écriture séquentielle jusqu'à 3800 Mo/s jusqu'à 3800 Mo/s jusqu'à 3800 Mo/s jusqu'à 3800 Mo/s
Lecture aléatoire ? jusqu'à 1500000 IOPS ? jusqu'à 1500000 IOPS

DWPD

(Écriture complète par jour)

1 3
Garantie 5 ans 5 ans
Lancement Q3 2019

 

Pas de doute, c'est du beau hardware en perspective, mais l'une des réclames majeures se situe aussi côté software, Samsung ayant confirmé l'autre jour un trio de nouvelles technologies de pointe pour ses SSD PCIe 4.0 ! Quelles sont-elles ?

Tout d'abord, le contrôleur de chaque SSD intégrera la technologie fail-in-place (FIP) de Samsung. En principe, un SSD équipé d'un software FIP peut détecter une puce NAND défectueuse avant même qu'elle ne tombe en panne, scanner les données des secteurs endommagés et si nécessaire redistribuer ces données dans d'autres puces fonctionnelles. En somme, l'idée est d'assurer un fonctionnement normal et parfaitement transparent même lorsque des erreurs se produisent au niveau des puces. Samsung n'est pas peu fier et affirme qu'il s'agit d'une très grosse étape en matière de technologie de stockage et qui permettra pour la première fois à un disque SSD de ne pas mourir ! Ouais, rien que ça !

 

Deuxièmement, l'arrivée d'une nouvelle technologie de virtualisation permettant aux nouveaux SSD de se subdiviser en disques plus petits, avec une limite de 64 par SSD physique, pouvant ensuite être alloués à des postes de travail virtuels indépendants. L'implémentation de la cette nouvelle virtualisation permet aussi au SSD de gérer d'autres tâches habituellement effectuées par le CPU hôte, comme la virtualisation Single Root I/O (SR-IOV).

 

Dernièrement, Samsung affirme avoir infusé ses SSD d'outils d'apprentissage automatique pour prédire les caractéristiques des cellules et détecter les variations dans les schémas de leurs circuits grâce à l'analyse des mégadonnées. Selon le constructeur, cette amélioration du niveau de contrôle et d'analyse des erreurs est devenue nécessaire avec l'augmentation dramatique du nombre de couches dans la NAND 3D et la transition vers des cellules 4-bit. Ce dernier point sous-entendrait également que les nouveaux SSD PCIe 4.0 exploitent une V-NAND directement dérivée des dernières technologies TLC et QLC.

 

samsung ssd pcie 4 pm1700 u2

 

De très grosses promesses, mais dont le fonctionnement exact des technologies et les détails plus techniques manquent encore, Samsung n'ayant rien publié à ce sujet. Dans tous les cas, ce n'est probablement qu'une question de temps avant que ces améliorations atterrissent progressivement dans nos p'tits SSD mainstream. On ne peut que le souhaiter au moins pour certaines d'entre-elles, notamment la technologie FIP, même si la réclame d'un SSD "immortel" parait évidemment trop belle pour être vraie, personne n'irait cracher sur une espérance de vie accrue des SSD ! Aucune des nouvelles fonctionnalités ne parait être liée d'aucune sorte à la dernière norme PCIe 4.0, et c'est probablement mieux ainsi, AMD étant pour l'instant seul à avoir une plateforme x86 avec PCIe 4.0 sur le marché, cela signifie donc que les nouveaux SSD devraient fonctionner sans soucis dans un environnement Intel encore limité au PCIe 3.0 - certes, avec des débits fortement castrés. (Source)

 On les avait raté, mais ils sont bien arrivés les SSD PCIe 4.0 de Samsung. Oui, ils fusent, mais ils innovent aussi dans leur partie logicielle et promettent quelques belles avancées prometteuses. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !