Microsoft contrer Linux alors que Windows est l'OS le plus répandu dans le monde ? Vous pensez certainement qu'on s'offre un poisson d'avril en retard, mais ça n'est pas du tout le cas. Si chez les particuliers c'est l'OS de la Raymonde qui domine, côté serveurs, c'est le manchot qui est le plus utilisé de par sa capacité à créer des conteneurs (LXC) à la place de machines virtuelles.

 

Kézako un conteneur ? En gros, c'est aussi un système de virtualisation, mais qui permet de faire fonctionner des environnements Linux isolés les uns des autres dans ces fameux conteneurs tout en partageant le même noyau et une plus ou moins grande partie du système hôte. C'est l'environnement d'exécution qui est virtualisé et non pas la machine, d'où la différence avec une machine virtuelle. Pour faire vraiment simple, c'est plus léger, plus flexible et souvent plus réactif.

 

Le nouvel OS Nano Server de Microsoft se base sur Windows Server, en vraiment plus léger, et s'ouvre aux conteneurs. Il est conçu pour de l'utilisation type cloud (à distance donc) et permettra d'installer les options à la carte, réduisant la charge d'autant. Le géant a compris que si tant de professionnels (et super grosses boites genre Google, Amazon, Facebook ou encore Le Comptoir) se tournent vers le monde Linux, c'est que ça répond à leurs attentes. Du coup, proposer un OS qui répond à la demande a fini par leur sembler logique et on ne s'en plaindra pas. Les plus curieux pourront en apprendre plus via l'annonce officielle de Microsoft et Nano Server devrait avoir le droit à une annonce plus large lors de la prochaine BUILD.

 

 Microsoft


Un poil avant ?

YouTube va proposer un abonnement pour éviter les pubs

Un peu plus tard ...

EVGA donne un coup de neuf à ses ponts SLI

Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !