COMPTOIR
  

×

Des détails sur la GDDR7 révélés par Samsung
samsung gddr7

Très actif ces derniers temps, après une GDDR6 à 24 Gb/s, puis la GDDR6W, Samsung (dont la mémoire est le métier, après tout) a abordé le sujet de la GDDR7 et révélé quelques petits détails à son sujet ! Pour rappel, la GDDR6 est le marché depuis 2018 et ses spécifications avaient été publiées en 2017. Comme le géant coréen nous l'a encore prouvé récemment, cette génération en a encore dans le ventre. Ainsi, la GDDR7 n'est pas attendue de sitôt sur le terrain et dans nos cartes graphiques, Samsung n'a d'ailleurs pas donné d'emploi du temps concernant l'adoption du futur standard. Mais ceci n'a pas empêché le constructeur de balancer déjà quelques informations importantes sur le futur de la GDDR.

 

samsung gddr7 [cliquer pour agrandir]

 

Par exemple, Samsung a confirmé que la GDDR7 utilisera une signalisation PAM3 (Pulse Amplitude Modulation of 3-level) - la même méthode utilisée par les standards 80 Gb/s du Thunderbolt 4 et de l'USB4. La GDDR6 actuelle utilise une signalisation NRZ (non-return to zero) ou PAM2, ce qui lui permet à ce jour d'offrir des taux de transfert de 14 à 24 Gb/s, en passant par 18, 20 et 22 Gb/s. Pour l'anecdote, 24 Gb/s sera a priori le maximum pour la génération GDDR6. Micron de son côté utilise en revanche une méthode de signalisation PAM4 pour sa GDDR6X et c'est ce qui avait permis à l'américain de proposer des débits supérieurs de 18 à 23 Gb/s bien avant la GDDR6. Une GDDR6X 24 Gb/s serait par ailleurs en chemin.

Il est intéressant de constater que Samsung a préféré opter pour une PAM3 au lieu de PAM4, on serait curieux de savoir ce qui a motivé ce choix. Outre les considérations de performances, on imagine que le choix de la signalisation a aussi un impact non négligeable sur le cout et la complexité de la conception. Grosso modo, une méthode de signalisation NRZ affiche un taux de transmission d'un seul bit par cycle. Avec la PAM4, ce sont 2 bits d'information logique qui peuvent être transmis par cycle, quant à la PAM3, elle peut gérer 3 bits tous les deux cycles.

 

 

Grâce à la PAM3, Samsung vante une efficacité énergétique supérieure à 25 % de la GDDR7 par rapport à la GDDR6 (mais on ne sait pas exactement laquelle). Sur le plan des performances, comme ce fut le cas lors du passage de la GDDR5 à la GDDR6, Samsung annonce un nouveau doublement de taux de transferts, cette fois-ci avec 36 Gb/s pour la GDDR7. Autrement dit, un GPU milieu de gamme disposant d'un bus 256-bit disposera ainsi d'une bande passante de 1152 Gio/s. Avec un bus 384-bit comme celui de la RTX 4090, cela donnera 1728 Gio/s et l'interface 128-bit d'un GPU d'entrée de gamme procurera 576 Gio/s ! À titre de comparaison, une RTX 4090 dispose d'une bande passante de 1008 Gio/s, une RX 6900 XT (256-bit) en est à 512 Gio/s, une RTX 3060 (192-bit) caresse les 360 Gio/s, une RX 6600 (bus 128-bit) atteint les 224 Gio/s.

Voilà qui est bien prometteur, mais ne risque probablement pas d'aider la tarification de nos GPU... 

Un poil avant ?

La date du 5 janvier fuitée pour la RTX 4070 Ti ?

Un peu plus tard ...

Intel aurait un programme plutôt chargé pour Q1 2023

Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !