Notre dernier relevé DRAMExchange datait de mi-juin 2021. L'été étant là, avec ses chaleurs, ses restaurants en terrasse, ses foyers COVID dans les discothèques fermées, son variant Delta comme DTC (est-ce une coïncidence, nous ne le croyons pas, un coup des Chinois du FBI, c'est sûr !), nous avons laissé la RAM tranquille. Mais le mois d'août se pointe, et il est bon de faire un bilan avant le retour d'un couvre-feu presque inévitable ? Nous avions quitté la DDR3 et la DDR4 à des tarifs élevés, avec un petit saut en avant de la DDR4 et un petit retour en arrière de la DDR3. Quid des prix à la puce en ce jour ?

 

 

Ce n'est pas très différent de la fois d'avant, toutefois les seuls changements qu'il peut y avoir sont au désavantage du client, c'est à dire vous, c'est pénible hein. La DDR3 est extrêmement stable, tandis que la DDR4 prend encore quelques dixièmes de dollars. Cependant, en boutiques, on arrive à trouver 2x8 Go de DDR4 3200 C16 à des prix corrects, autour des 80 €, pour de la marque de type PNY ou Klevv, donc quelque chose de très sobre, pas bling bling. Au final, pas grand-chose à dire, on reste dans les mêmes tranches tarifaires du milieu d'année, nous verrons bien ce que la DDR5 apportera au marché, soit une demande forte pour ce genre, soit un rebond et une demande forte pour la DDR4 si les nouvelles plateformes devaient ne pas séduire autant que ça les clients.

 

adieu monde cruel


Un poil avant ?

Les constructeurs de cartes mamans devraient snober le nouvel ATX d'Intel pour Alder Lake

Un peu plus tard ...

The Coalition montre une démo technique de l'Unreal Engine 5, sacré potentiel à venir !

 La mémoire dans la peau, c'est un des nombreux états psychologiques du geek en mal de machine puissante. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !