MAJ 30/08 • Finalement, si Microsoft ne vous empêche pas directement d'installer Windows 11 en utilisant l'ISO disponible en ligne avec une machine dont les spécifications sont officiellement non conformes et qui est par conséquent non supportée, il s'avère que Windows Update y serait en fin de compte désactivé dans ce cas figure.
Autrement dit, pas d'update pour votre machine virtuellement incompatible et donc aucun vrai bénéfice pour les utilisateurs de forcer ainsi leur chance, à moins peut-être de faire l'effort d'une réinstallation à chaque mise à jour majeure avec la dernière ISO en date, et encore, ça promettrait d'être un peu laborieux et potentiellement un poil risqué, surtout avec un nouvel OS... (Source)

 

La première édition des recommandations hardware pour Windows 11 n'avait pas été très bien accueillie par le public, pas plus que la première version de la fameuse application PC Health Check, et tout ça en avait logiquement frustré plus d'un(e). Ainsi, Microsoft a travaillé dur pour ajouter quelques nouvelles exceptions à la liste des générations de CPU compatibles avec la future version de son OS, suivant la complétion d'une nouvelle tournée d'expérimentation avec les Insiders. N'ayez pas trop d'espoir non plus, les additions sont en réalité assez minimes et la plupart des besoins initiaux sont toujours en vigueurs, tels qu'un CPU 64-bit, au moins 4 Go de DRAM, 64 Go d'espace disque, UEFI Secure Boot et le TPM 2.0 (qui peut être émulé, on le rappelle, par le CPU en activant l'option correspondante présente dans l'UEFI de la plupart des mobales récentes, il n'est pas nécessaire d'acheter un module spécifique).

 

Qui sont les heureux élus ? Sans mentionner de modèle spécifique, Microsoft a ajouté les Core X et Core W de la 7e génération Intel sur la liste des systèmes pouvant gérer Windows 11, et distingue aussi spécifiquement l'i7-7820HQ, un processeur particulier qui n'a été présent que dans des machines avec des pilotes basés sur une conception DCH, parmi lesquelles se trouve la Surface Studio 2 de 2018, qui devient ainsi compatible avec le futur OS. Par contre, pas de chance pour ceux qui espéraient encore un miracle, suivant une analyse prudente en collaboration avec AMD, Microsoft a confirmé que la première génération Zen ne pourra pas être de la fête cet automne, snif. On en profite donc pour rappeler que Windows 10 sera supporté par Microsoft jusqu'au 14 octobre 2025.

 

windows 11 wallpaper

 

Toutefois, si vous n'avez pas froid aux yeux, officieusement Microsoft ne vous empêchera pas de tenter l'expérience hors-piste avec une installation manuelle, c'est-à-dire en téléchargeant l'ISO avec l'outil Media Creation Tool au lieu d'effectuer l'installation banalement via Windows Update. Ceci permettra de passer outre le fait que votre CPU ne figure pas sur la liste de compatibilité, mais il faudra tout de même être conforme avec les recommandations de bases rappelées ci-dessus dans le premier paragraphe. Attention, Microsoft prévient qu'une machine ne répondant pas à toutes ces exigences souffrirait de 52 % de plus de crashs qu'une autre. À l'inverse, un PC pleinement conforme n'aurait aucun accident dans 99,8 % des cas (on entend déjà d'ici les sceptiques et autres linuxiens...).

 

Enfin, sachez qu'une nouvelle version de l'application PC Health Check est en chemin et fait à présent ses débuts chez les Insiders. Elle aura toujours pour rôle de vous dire si votre PC est bien compatible Windows 11, mais le fera désormais plus clairement avec des messages détaillés et des liens vers des pages de support. (Source)


Un poil avant ?

Le SSD 970 EVO Plus de Samsung aussi a changé sous le capot...

Un peu plus tard ...

TSMC ou Samsung pour Lovelace ?

 Microsoft ajoute quelques CPU à la liste de compatibilité pour Windows 11, mais pas forcément ceux qu'on aurait aimé y voir le plus. Heureusement, il y aurait une parade, mais pas sans risque.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 27 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !