Cette semaine est particulière pour le monde des Insiders, puisque Microsoft lance sa première build estampillée Windows 11, qui n'est que la suite de Windows 10 fusionné avec Windows 10X pour l'interface. Toutefois, cela amène un petit coup de fraicheur dans l'interface de l'OS, qui plaira ou non, mais qui ne manquera pas d'être plus optimisée pour les écrans tactiles, les tablettes et les PC à doubles écrans. Alors c'est parti, observons ce qui se trouve dans cette build et à quoi devons-nous nous attendre pour ce refresh cette nouvelle version de Windows, qui cette fois-ci n'est pas une fuite inachevée du projet, mais bien la version beta officielle.

 

Pour commencer, un petit mot de Microsoft sur les prérequis

À savoir, l'annonce de Windows 11 a suivi directement par une liste de prérequis pour supporter le nouvel OS et un outil qui permet de savoir si votre machine est compatible ou pas. Néanmoins, de nombreux utilisateurs et médias se sont empressés de le tester et de découvrir que leur machine n'avait pas les prérequis nécessaires, notamment au niveau de la sécurité avec l'obligation du TPM 2.0. Une situation qui a même réalisé un bon dans les ventes des modules externes permettant de gérer ce protocole de sécurité, allant jusqu'à attirer des scalpers sur ce sujet.

 

C'est là tout le problème des annonces fortes et ne précisant que très peu certains détails en petites lignes, des choses qui ont souvent tendance à faire réagir les communautés sur Reddit et à créer toute une vague de suspicions ou de théories diverses et variées. Nous avions choisi de ne pas relayer ces émois d'Internet à ce moment-là, car nous supposions qu'il s'agissait d'informations très primaires, et que sans avoir une build fiable sur le canal de développement, nous voyons très mal comment ces prérequis auraient pu être définitifs.

 

Et effectivement, Microsoft est allé dans ce sens, en expliquant que les conditions au passage de Windows 11 étaient basées sur des estimations via les protocoles déjà embarqués et les types de drivers employés par les fabricants. La vraie faute par contre, c'est d'avoir publié un outil non finit sur la compatibilité de votre OS et de votre matériel, alors que la liste n'est toujours pas complète et que certaines notions vont être révisées : un bad buzz dont se serait bien passé la Raymonde.

 

Une nouvelle interface, qui apporte un coup de fraicheur

Le premier point concernant cette version Insider est la fusion finale entre l'interface innovante que proposait le projet Windows 10X avec celle bien connue de Windows 10. Elle propose une version optimisée pour les écrans tactiles certes, mais reste tout autant agréable sur nos écrans gaming plus classiques. Cela reste un peu déroutant au passage avec le changement de place des éléments de la barre des tâches, toutefois au bout de quelques heures nous nous apercevons que cette modification la rend plus agréable. 

 

Version officielle du bureau de Windows 11 22000 [cliquer pour agrandir]

Pour des raisons que notre bureau est en bordel, voici un screen officiel de celui de Windows 11

 

Effectivement, la dissociation entre la partie applications et raccourcis vis-à-vis des widgets du menu démarrer permet de le rendre moins encombré et permet d'aller à l'essentiel plus rapidement. Autre point intéressant, il est possible d'avoir un raccourci dans la barre des taches pour visualiser les applications ouvertes sur le bureau actuel et de choisir le bureau que vous souhaitez utiliser, si jamais les combinaisons de touches ne sont pas votre dada. Dans l'ensemble, le gros avantage est que la séparation des éléments vous permet de mieux choisir ce qui est affichable ou pas, le seul petit point négatif est de ne pas pouvoir choisir le placement de cette barre des tâches actuellement, à voir si cela évolue dans le futur.

 

Windows 11 22000 : menu démarrer [cliquer pour agrandir]

Par contre, nous préférons utiliser notre version du menu démarrer, qui illustre mieux l'avantage de la séparation des éléments à notre gout.

 

Concernant le Microsoft Store, celui-ci fait peau neuve, et un billet complet lui est dédié sur le site de l'éditeur. Néanmoins le changement le plus intéressant au niveau des applications se trouve au sein des paramètres à notre gout. Si le panneau de configuration reste toujours ancré dans les tréfonds de l'OS, la nouvelle fenêtre des paramètres est bien plus agréable à utiliser et s'avère bien plus ergonomique pour la majorité des utilisateurs. Le format par ligne est plus agréable pour chercher les différents éléments, pour mieux savoir vers où aller pour tel réglage et les différents onglets sont mieux groupés, en gros c'est devenu beaucoup plus ergonomique et intuitif, surtout pour ceux qui utiliseront des tablettes et écrans tactiles, sans pour autant dégrader l'expérience "classique".

 

Windows 11 22000 : paramètres de l'OS [cliquer pour agrandir]Windows 11 22000 : paramètres d'affichage [cliquer pour agrandir]

Les paramètres deviennent largement plus intuitifs à notre sens sous cette forme que via de simples icônes.

 

Pour en finir avec l'interface, qui risque de fortement évoluer d'ici la sortie officielle de Windows 11, quelques autres petits éléments sont à noter, pas forcément mis en avant, mais qui sont assez agréables. Par exemple, les paramètres dans la zone de notification sont groupés et donc bien plus accessibles, et vous avez la possibilité de choisir ceux affichés ou pas. Pour l'instant, le nombre d'onglets reste limité et leurs possibilités ne sont pas très étendues, toutefois gardons espoir qu'ils évolueront probablement dans le bon sens. Nous verrons si par le futur, nous trouverons d'autres détails de ce genre, qui sont parfois zappés dans les notes de mises à jour, alors qu'ils présentent une certaine importance pour certains.

 

insider 22000 parametres notifications

Ce type de disposition permet de limiter le nombre de notifications présentes, tout en les rendant plus accessibles.

 

De nombreuses évolutions sur le fond

 Pour le reste des grands ajouts, nous retrouvons surtout des choses déjà mises au point durant les builds Insider de ces derniers mois : refonte du clavier tactile, HDR automatique, adaptation de la luminosité, paramétrage du HDR... À noter, cette fois-ci le support du Wi-Fi 6E est complètement natif, à condition de disposer d'un contrôleur adapté et d'une borne Wi-Fi qui le prend en charge.

 

Bien entendu, vu qu'il s'agit d'un premier jet sur un canal de développement, de nombreux bogues sont à déplorer, bien souvent pas méchants, mais qui peuvent être assez gênant tout de même. Par exemple, la barre des taches ne s'affiche pas sur l'ensemble des écrans, mais seulement le principal, les paramètres peuvent planter et les widgets sont très loin d'être au point. Donc nous continuerons à explorer les évolutions - comme par le passé - de ce canal, en espérant pouvoir vous donner nos retours et impressions de sont utilisation sur le terrain.

 

Comme d'habitude, si vous trouvez qu'il manque une information, n'hésitez pas à consulter le devblog officiel de la build 22000

Un poil avant ?

AORUS XTREME Gen4 AIC SSD : la carte à SSD de GIGABYTE s'allonge et se muscle !

Un peu plus tard ...

Sony s'offre Nixxes pour son secteur portage jeu vidéo

 Nous y sommes, la nouvelle version de Windows est de sortie sur le canal Insider, avec quelques révisions sur ce qui était prévu... 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 42 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !