Alors que les fadas d’informatique s’enflamment à chaque nouvelle sortie de processeur ou de carte graphique — la 3060 Ti étant la dernière illustration en date — certains réfléchissent à contre-courant en regardant du côté du droit de réparer ses appareils, et, par extension, de toute la structure légale qui doit l’entourer.

 

Dans ce domaine, iFixit est une référence : entre les tutoriaux de démontage, les vidéos et les notes affublées aux différents appareils testés, le site a acquis une sérieuse réputation. Nul doute, donc, que ses participants militent en faveur des mesures permettant de garder nos précieux appareils électroniques en bon état de fonctionnement, et, cette fois-ci, ce n’est pas sur le web, mais bien au parlement européen que s’est finalisé un texte.

 

En effet, ce 25 novembre dernier était signé un rapport en faveur du droit de réparer, adoption effectuée à 395 voix pour, 94 contre et 207 abstentions. À l’intérieur, la volonté du Parlement européen de limiter toujours davantage l’obsolescence programmée, avec notamment l’idée d’un étiquetage normalisé des produits permettant d’évaluer la durée de vie et la réparabilité de ces derniers dès leur achat. Le principe est clair : la transition écologique doit passer par des changements d’habitudes de consommation, et l’UE souhaite être exemplaire à ce sujet en établissant directement des normes sur les produits en vente, le domaine du numérique en ligne de mire. Cela semble bien beau, mais il ne faudrait pas que les acteurs privés, producteurs, en profitent pour saler plus que nécessaire les tarifs ni bouder le marché ! De toute manière, ces idées ne pourront devenir de réelles contraintes qu’après un second processus commençant par la case « Commission européenne », le seul organe capable de proposer de nouvelles politiques pour les États membres ; puis par moult débats afin de paufiner le texte.

 

indice reparabilite

Pour autant, les choses seront tout de même amenées à changer dans la pratique. À partir de janvier 2021, en France, un indice de réparabilité sera mis en place, résultat des actions de (entre autres) l’association Halte à l’Obsolescence Programmée. Présenté sous la forme d’une note sur 10, cette dernière informera le consommateur sur la durée de vie de son appareil, basée sur la facilité de désassemblage, la disponibilité des pièces et leur prix... mais est autodécernée par le fabriquant : nous avons clairement déjà vu mieux ! Au niveau des produits concernés, citons les ordinateurs portables, les télévisions, les smartphones, mais aussi les lave-linges ou encore les tondeuses à gazon. Des pas encourageants, en attendant une règlementation plus globale ? (Source : iFixit)

 

iFixit, en pleine opération de com' : les bidouilleurs apprécient


Un poil avant ?

IO-DATA nous livre un WN-DEAX1800GR en Wi-Fi 6 !

Un peu plus tard ...

Comptoiroscope • Immortals Fenyx Rising en Ultra ou en Low ?

 Démonter ses appareils sans rompre la garantie, avoir accès au pièces détachées pendant un certains laps de temps... les pistes légales sont longues ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 35 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !