Vous avez lu notre test des Comet Lake 10600K, 10700K et 10900K. Il ne vous aura pas échappé que les bousins chauffent dur, surtout lors des sessions d'overclocking. Toutefois, même en conservant les spécifications du constructeur, la limite de consommation atteint jusqu'à 250 W pour le 10900K durant une petite minute, de quoi faire s'envoler les températures. Qui plus est, de nombreux constructeurs ne se privent pas de faire durer cet état bien plus longtemps,  voir de complétement s'affranchir de toutes limites. Bref, ça chauffe gaillard, et vous pouvez retrouver l'article sur ce lien magique !

 

Pour autant, Intel n'a pas remis sa pâte thermique minable qu'il avait adoptée au sortir de Sandy Bridge, et ce jusqu'à Kaby Lake. Heureusement serait-on tenté de dire, une grosse poignée de degrés aurait fait throttler le moindre CPU. Mais est-ce que c'est mieux de le délider pour le passer sous métal liquide ? L'expérience a été tentée par le trublion germain der8auer, et le gain moyen ne casse pas trois pattes à un canard, c'est le moins que l'on puisse dire. Il a gagné entre 4 et 9 degrés selon les cœurs usités. On reste sur notre conseil, il vaut mieux envisager un bon refroidissement type AIO, idéalement un 360, que de lui ouvrir le ventre au risque de flinguer le bousin, à plus de 600 boules, ça ferait quand même bien suer !

 

 Le refroidissement du Comet Lake va rester une quête permanente pour tout acheteur de cette famille de CPU. Le délid ? Mouais ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 21 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !