L'histoire autour de Spectre/Meltdown n'est pas encore arrivée à son terme, et n'est probablement pas encore prête de l’être. Alors que la distribution des patchs de sécurité continue son cours, celle-ci a dû être arrêtée temporairement par Microsoft à destination des machines équipées de certains processeurs AMD. Microsoft aurait reçu de nombreux rapports selon lesquels des ordinateurs refuseraient de démarrer proprement suite à l'application des correctifs.

Après investigation, l'entreprise a affirmé avoir reçu une documentation sur les chipsets AMD non conforme aux chipsets actuels - fournie dans le cadre de la création des patchs de sécurité destinés à se prémunir face à Spectre/Meltdown - pour lesquels Microsoft n'aurait donc pas disposé d'informations adéquates. Bref, la Raymonde semble vouloir placer la responsabilité de cette affaire sur le dos d'AMD, mais alors qu'en est-il du test des patchs avant leur publication ?

 

amd64 logo

 

Les premiers cas avaient été rapportés dès le 5 janvier sur le forum de Microsoft, notamment sur cette page qui fait aussi état des codes d'erreur affichés après installation des mises à jour, ainsi que de la liste des processeurs AMD potentiellement concernés, tous (heureusement ?) assez anciens : AMD Athlon X2 BE-2400/ 3800+/ 4200+ / 4600+ / 4800+/ 5050e/ 5200+/ 5600+ / 6000+, AMD Opteron 285 et 2220, et AMD Turion X.  A priori, le problème peut se manifester sur les installations 32 et 64 bits de Windows 10, Windows 7 et Windows Server 2008.

Malgré l'activité sur la page et la multiplication de cas identiques (au moins 550 questions similaires), il aura tout de même fallu 4 jours à Microsoft pour réagir et se décider à retirer un ensemble de patchs publiés les 3 et 9 janvier, à savoir KB4056897, KB4056894, KB4056888, KB4056892, KB4056891, KB4056890, KB4056898, KB4056893, KB4056895.

 

Tel que nous le montre ce fil, dans certain cas il est bien possible de bidouiller un peu et de récupérer l'installation Windows tout en désinstallant la ou les mises à jour coupables grâce à la console de commandes en mode Recovery, le mode sans échec pouvant, lui, être inaccessible. Microsoft a également partagé ses propres conseils éclairés - plus ou moins utiles - en cas de PC sous AMD refusant de démarrer après mise à jour, ici pour Windows 10, ici pour Windows 8.1 et pour Windows 7.

De quoi peut-être vous épargner une journée de frustration si vous avez eu la malchance d’être concerné, quant aux autres possesseurs sains et saufs des fossiles processeurs ci-dessus, il vous faudra sagement patienter que Microsoft opère de sa magie en coopération avec AMD pour disposer de patchs de sécurité adressant Meltdown/Spectre sans BSOD coup férir !

 

spectre logo

Bouh !

 

 Des soucis après-patch pour un ensemble de CPU AMD - assez anciens, précisions-le - causant notamment BSOD et des PC indémarrables...  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...