La marque Mountain, installée outre-Rhin, ne viendra pas à l’esprit de tout le monde, le constructeur n’est pas encore très connu, mais il s’est déjà donné pas mal de visibilité avec son concept de clavier « modulaire » Everest assez inédit et dont le Kickstarter a été un succès avec 1084 contributeurs, et 227 547 € collectés contre un objectif de 20 000.

 

Heureusement, et c’est sûrement bon signe pour la pérennité de la maison (parfois un problème avec les aventuriers Kickstarter), Mountain ne s’arrête pas là et a très récemment présenté sa toute première souris gaming : la Makalu Bas-Rhin 67. Petit cours rapide de géographie, Makalu est la 5e plus grande montagne dans le monde située dans la chaîne de l’Himalaya, au sud-ouest du Mont… Everest ! Voilà, le constructeur reste donc sur le thème choisi pour la nomenclature de son 1er clavier.

 

moutain makalu 67 front

 

La Makalu 67 surfe sur la vague des souris plus ou moins, ventilée, compacte et légère, à l’image par exemple des MM71x de Cooler Master ou de la Model D de Glorious. À cet effet, le mulot arbore un nouveau design original en « cage thoracique » ayant de nombreuses ouvertures sur l’ensemble de sa surface, y compris dans la base, une fabrication tout en ABS conçu pour résister à une force de 5 kg, avec un poids assez plume de 67 g et affichant des dimensions 127 x 62/70, 2 x 15/43 mm, ce que le constructeur qualifie de taille moyenne/grande et adapté aux prises en main claw/palm.

 

moutain makalu 67 rear

 

Mountain vante aussi un câble USB 1,8 m léger et très flexible, « la dernière étape avant le sans-fil ». Ouvertures obligent, le PCB est traité avec une couche d’imperméabilité. Le reste est assez ordinaire, à savoir 6 boutons, des interrupteurs Omron 50M pour les clics droit/gauche, un Cortex M0 et une mémoire embarquée pour 5 profils, un indicateur pour le DPI, des patins en PTFE et un peu de RGB personnalisable.

Par contre, la souris se distingue ensuite par la présence du capteur PixArt PMW3370, une première commerciale pour ce celui-ci. Contrairement à ce que la nomenclature suggère, il s’agit du remplaçant du PixArt PMW3389. Voici le tableau idéal pour distinguer toutes les particularités du dernier-né de PixArt :

 

moutain pixart pmw3370 tableau comparatif

 Sympa, surtout la consommation en forte baisse. Pour le reste, la majorité n’y verra que du feu entre le nouveau capteur et son prédécesseur.

 

Forcément, avec un tel capteur la souris n’aura en principe aucun mal pour lutter dans la cour des grandes. On notera tout de même que la fréquence d’interrogation reste de 1000 Hz/1 ms, le standard « gaming » depuis longtemps maintenant, loin des excès de certains mulots à 2000 Hz, et même 3000 Hz récemment chez MADCATZ. Bon, les joueurs les plus exigeants vous diront qu’aller au-delà de 1000 Hz peut avoir un semblant d’intérêt pour réduire le lag sur les écrans ayant un taux de rafraîchissement élevé, à voir. 

 

moutain makalu 67 front 2

 

En tout cas, voici pour le sommaire de cette Makalu 67, pas vilaine sur le plan physique et technique, et son tarif de 59,99 € parait assez correct vu le niveau de prestation anticipé, même s'il faudrait idéalement attendre de voir l'offre concurrente avec le capteur PMW3370. Dommage aussi d’avoir omis une option pour ajuster le poids, pas indispensable, mais toujours un plus. La disponibilité est prévue pour octobre, et qui sait, peut-être auront-nous l’occasion d’en torturer un exemple.

 

 Makalu 67, la souris de jeu idéale pour compléter le clavier modulaire Everest de Mountain ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !