Avec sa série K, on peut dire que Corsair a su se faire un nom dans le monde des périphériques destinés aux joueurs. Malgré quelques défauts dus à des DEL de mauvaise qualité sur une série (il ne faut pas oublier qu'un corsair a une autorisation gouvernementale pour faire de la concurrence déloyale), des engins comme le K70 continuent de se vendre et ce clavier en particulier a fait pas mal de petits, comme le tout récent K68 qui débarque pour le Computex.

 

corsair k68

 

C'est un mix entre K65 et K70, sans molette de réglage du son, remplacée par un jeu de boutons, ni plaque en aluminium pour la partie supérieure de l'engin, mais avec un repose poignet aimanté sur l'avant. Toujours sur base de commutateurs de chez Cherry (MX Red à rétroéclairage rouge), sa particularité est que chaque touche a le droit à un dôme en caoutchouc qui rend l'ensemble résistant à la poussière et à l'eau (norme IP32). Pour le reste, c'est toujours la même histoire avec un temps de réponse de 1ms, un antighosting complet avec N-key rollover, un ensemble programmable grâce au Corsair Utility Engine et de quoi bloquer les touches et associations de touche Windows au besoin. Déjà disponible pour $99,99 aux États-Unis d'Amérique, l'engin pique un peu et n'a pas encore de tarif officiel pour nos contrés.

 

 


Un poil avant ?

DEEPCOOL débarque avec un ventirad GAMMAXX GT RGB au Computex

Un peu plus tard ...

Un nouvel esquif pour la flotte du CAPTAIN DEEPCOOL, le EARLKASE RGB

Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !