Le débat est éternel : entre Mac et Windows (et Linux !), difficile de se décider. Chaque camp possède ses points forts et ses points faibles — ainsi que ses fanboys — et, pour la pomme, il faut avouer que l’OS est relativement bien fini et ergonomique ; sans compter l’uniformisation des interfaces utilisateurs rendues possibles par le contrôle plus grand d’Apple sur son écosystème logiciel. Cependant, ces machines sont coûteuses à l’achat et difficiles, voire impossibles à mettre à jour une fois achetées. C’est ainsi que des petits malins bidouilleurs se sont mis en tête de faire fonctionner le système d’exploitation sur du matériel non prévu à cet effet : les premiers Hackintosh étaient nés.

 

Mais — tout comme le jailbreak — la pratique est un jeu permanent de chat et de souris entre les développeurs pommés et les hackers, les premiers mettant en place des restrictions que les seconds tentent de contourner, rendant les hackintosh parfois instables, souvent limités en compatibilité voire en fonctionnalités (iMessage a par exemple été un calvaire à faire fonctionner sur une machine non officielle) et toujours en retard par rapport aux versions officielles. Avec Mac OS Ventura, la mouture estampillée 13 du système, la chose risque de devenir encore plus périlleuse.

 

En effet, Apple a fait le ménage dans son système et poussé vers la porte de sortie bon nombre de ses appareils : en gros, avant 2017, c’est fichu, pour les bousins de 2017 exactement, cela va dépendre (un MacBook Pro sera compatible, mais un Air non), et pour les appareils plus récents, tout va bien. Un choix quelque peu artificiel puisque cela limite les processeurs supportés à Kaby Lake, pourtant simple refresh de Skylake… mais les laptops sont loin d’être composés uniquement d’un CPU. Suivant ce boutage, nombre de fichiers essentiels à ces modèles — et donc aux hackintosh intégrant du matériel similaire — ont été supprimés, donnant un sacré travail aux développeurs des solutions de compatibilités, citons OpenCore (notez qu’OpenCore Legacy, permettant de mettre à jour des Mac non supportés, est également touché). Entre les iGPU et GPU AMD d’anciennes génération absents, les fichiers supportant l’USB 1.1 ou encore le déplacement d’un cache dans une zone directement initialisée par Apple à la construction du Mac — rendant impossible l’extraction automatique, sachant que, pour des raisons de licence, il est impossible de les rendre publiquement téléchargeables de manière légale ; le chemin risque d’être bien long pour le support des plus vieux appareils, soit minimum 6 mois d'après les développeurs d'OpenCore. Et, avec la transition vers Arm, nous ne nous faisons guère d’illusion sur la pérennité du projet sur la décennie à venir… Affaire à suivre ! (Source : Macg)

 

hackintosh logo

Un poil avant ?

Upgrade malin radin : passer d'un R6 1600 à un 5600, une bonne affaire pour jouer ?

Un peu plus tard ...

Un Raptor retrouvé chez SANDRA !

Pour se faire un ordi à la pomme sur un PC normal, les efforts vont être encore plus grands avec Ventura !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !