ragotron de comptoir

 

Entre la relativement récente introduction du RGPD — 2018 tout de même — et les divers scandales concernant des entreprises un peu trop curieuses de nos données personnelles, la question de la vie privée en ligne et de la confidentialité des informations confiées à nos bidules fait régulièrement surface. Avec l’explosion des réseaux sociaux couplée à la croissance parfois démesurée de sites de vente en ligne, nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser un site à revendre les logs de vos actions à des ténors du genre, peu importe l’éthique.

 

cookie monster

Mhm, des cookies !

 

Face à ce constat, les réactions varient du tout au rien ; et il faut dire que le pêle-mêle des possibilités de collectes diverses n’aide pas à y voir clair — l’occasion parfaite pour le comptoir de mettre les points sur les i :

 

D’Où qu'ça vientPlus PrécisémentQu'est-ce que ça fait ?Comment s'en protéger
Navigation web Cookies Stockage local d'informations

Un bloqueur de contenus (qui s'occupera également des pubs / affiliations / autre selon le logiciel) comme Privacy Badger ou uBlock Origin

Logging Stockage de vos actions / écrits sur le site en question

Lire le contrat d'utilisation, ou ToS;DR

Affiliations d'URL Transmission d'informations inter-sites ClearURL
Adresse IP Localisation

VPN (ou Tor)

Applications Varié Divers : des statistiques d'utilisation (lancement et durée) au scan complet de votre machine S'informer avant d'utiliser
Spyware Collecte des frappes claviers Un bon antivirus !

 

Tout cela n’est évidemment pas si simple, car une partie de ces moyens de collecte de données sont également indispensables au bon fonctionnement de la chose, en particulier pour les sites web. En effet, sans cookies, impossible de se souvenir de vous... et donc de garder votre compte authentifié d’une session à l’autre. De plus, les statistiques d’utilisations sont parfois cruciales lors d’opération de maintenance, voire d’investissement histoire de calibrer la puissance du serveur à son nombre d’utilisateurs. Même en ce qui concerne les URL affiliées, le système n’est pas blanc ou noir : certes, savoir si vous avez cliqué sur un lien depuis Facebook, Google, DuckDuckGo ou encore un mail semi-personnalisé est une fonctionnalité dont certains se passeraient bien ; mais d’autres utilisations existent. Au comptoir, nous vous proposons avec chaque article et chaque test un comparateur de prix, qui nous verse un pourcentage (fixé par le VPC, il ne faut pas trop rêver) de votre achat si vous commandez par ces liens. Vous l’avez vu venir, mais ce système passe justement par... une affiliation de l’URL.

 

Qui a parlé de laisser des traces ?

 

Dans la sphère vidéoludique, les collectes de données se sont répandues selon un schéma similaire : côté patte blanche, pour mieux connaître l’utilisateur, envoyer des rapports de bugs ou encore cerner distinctement les envie et habitude de consommation d’un côté... Et, de l’autre, proposer une connexion à outrance avec les réseaux, ou encore se servir des données collectées pour miser sur la frustration des joueurs afin de proposer des achats in-app toujours plus intéressants ; un système, soit dit en passant, omniprésent sur la scène du jeu mobile.

 

Dans l’équipe : les « j’m’en fiche »

Vous n’êtes probablement pas sans le savoir, le Comptoir est un média qui rassemble plusieurs tranches d’âge, entre les petits jeunots comme Nicolas pas tout à fait sortis de l’œuf et les vénérables sages comme notre Pascal (mais aussi Éric et Thibaut) qui grattaient déjà à l’époque de PuissancePC. Sans grande surprise, ce fossé générationnel résume assez bien les divergences d’opinions au sein de la rédaction.

 

pfff kaamelott

Des efforts pour des données non confidentielles ? Pffffft !

 

Personnage public obligeant, Tomiche n’est pas très regardant du côté des traqueurs, et pour cause : les viewers savent déjà tout de lui  ! Avec uBlock Origin comme seule protection, notre guerrier de la team ZA bataille seul dans les confins d’internet, mais il est difficile d’en faire autrement avec un compte Twitter bien suivi, un Discord consacré à sa communauté et une chaîne YouTube active. Le constat est similaire avec Éric, Thierry et Thibaut : tous trois peu informés sur le sujet (de par leur propre volonté), leurs données personnelles ne sont pas sujettes à des questions existentielles... jusqu’à ce qu’un spam téléphonique ou 10 000 publicités pour un forêt de 12 mm — déjà acheté — apparaissent à tous les coins du web ! Néanmoins, tous utilisent au moins une extension tout-en-un de blocage, qu’il s’agisse d’AdBlock, uBlock Origin ou AdGuard.

 

Chez les anciens, seul Pascal fait légèrement tache : du fait de sa situation professionnelle, notre gourou jongle avec les OS et les navigateurs, amassant au passage des connaissances sur le sujet... et donc de la méfiance. Il faut dire que les expertises dans le domaine ne sont, elles aussi, pas uniformes : si un cookie n’est pas un gâteau pour TomTom, ce n’est pas le cas de Thibaut ou Éric.

 

Le reste de la team : entre prudence et... prudence

Pour les jeunots que sont Matthieu, Guillaume et Nicolas, mais aussi la plupart de nos chers modérateurs (a. k. a. Gustavo et Jordan), la sécurité de leur vie privée occupe bien plus d’importance dans leur préoccupation. Globalement mieux informés et mieux protégés - citons Brave chez Gustavo, ainsi que la flopée d’extensions de Jordan et, dans une moindre mesure, Matt' et Nico - aucun d’entre eux n’utilise quotidiennement de VPN ou Tor ; il faut dire que la sponsorisation à outrance des premiers (coucou NordVPN !) n’inspire guère confiance, et l’utilisation du second reste une barrière psychologique assez puissante du fait des services douteux qui s’y cachent, en plus d’un débit réduit par rapport à un accès direct au net.

 

Pour ce qui est de leur application au jeu vidéo, l’équipe est, pour le coup, soudée : obtenir des statistiques d’utilisation, en particulier pour un jeu en ligne, est souhaitable afin que la maison-mère soit en capacité de fournir une continuité de service satisfaisante - i.e., des serveurs correctement dimensionnés. Par contre, piller le contenu de votre PC, vos heures précises de jeux ou encore vos habitudes afin de les revendre à des entreprises tierces ou construire des microtransactions toujours plus alléchantes révulse votre comptoir favori !

 

Un petit mot sur l’environnement système

Côté logiciel, l’écrasante majorité de l’équipe tourne sous Windows 10 64-bit, Nicolas restant sous un Arch Linux lui ayant volé sa vie sociale, et Pascal jonglant avec Fedora, Debian et Mac OS selon son projet en cours, tout en gardant sa fenêtre habituelle pas loin. Chrome reste l’arme de prédilection de la plupart des membres suivi par Firefox, avec un Google comme moteur de recherche favori, tout de même suivi par DuckDuckGo chez Nicolas et Matthieu.

 

duckduckgo ad1

 

Rien que dans l’équipe, les opinions sont (très) tranchées, autant dire que le sujet ne manque pas d’être clivant. L’occasion rêvée pour vous, chers lecteurs, de défendre votre point de vue en commentaire : plutôt relaxés dans votre sofa, ou stressés devant votre écran ? La parole est à vous !


Un poil avant ?

Live Twitch • Un p'tit tour au village de RE8, ça vous dit ?

Un peu plus tard ...

AMD et GlobalFoundries ne sont plus exclusifs !

Ragotron : votez !

Vous surfez plutôt...
 
Les 73 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !