L'ère du Resizable-BAR a débuté il y a plusieurs mois, et la technologie a besoin de s'améliorer. Elle est la somme de plein de facteurs d'influence, et est issue d'une possibilité offerte par le PCIe. La chose a l'air facile à activer, et pourtant la chaine est complexe. Interviennent le CPU, la carte mère et son chipset, la génération du bus PCIe embarqué, la carte graphique, puis les UEFI des cartes mères, des cartes graphiques, sans oublier la lignée de pilotes graphiques. Et tout ça a pour but de permettre au processeur central de stocker dans la totalité de la VRAM de la carte graphique, alors que c'est limité à 256 Mo jusqu'à présent. Vous comprenez bien que, vu la chaine à enclencher, que la défaillance de l'un des éléments entraine une perte de chance.

 

Les RTX 30 et les cartes RDNA 2 ont été testées sur une plateforme AMD AM4, première à offrir cette possibilité, via un 5950X et un X570 des familles. Guru3D a utilisé les 3 définitions majeures des tests, représentatives, sur une batterie de jeux divers. Les gains sont disparates, et s'amenuisent au fur et à mesure que l'on grimpe en définition. AMD et NVIDIA continuent de bosser sur la partie software, la route avant que tout soit aussi "miraculeux" que ça en a l'air sera longue. Notez que nous préparons un tel article basé sur du Z370 et du Coffee Lake Refresh.

 

amd nvidia ruby

 


Un poil avant ?

Intel chercherait encore à se débarrasser d'une de ses activités et arrêterait donc le sport

Un peu plus tard ...

Deux MateView en vue chez Huawei, dont du 4500 x 3000 en 3:2 ?

 Petit point du Resizable-BAR sur plateforme AM4 récente, et avec les seules cartes capables de se laisser tripoter par le CPU ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !