Le bruit court qu'Intel chercherait encore à lâcher un peu de lest, sans doute pour pouvoir mieux concentrer ses efforts et les aligner avec les objectifs (ambitieux) du nouveau PDG, peut-être comme celui d'arriver à fournir un service de fonderie compétitif, par exemple. Ce n'est pas nouveau, le fondeur a depuis longtemps l'habitude de se débarrasser des certaines activités plus ou moins, ou peu profitables au fil années, même s'il s'agissait alors souvent aussi d'en ramasser d'autres — généralement des startups — dans la foulée.

En bon financier, le prédécesseur Bob Swan avait dès le début de son règne entrepris de mettre l'entreprise au régime, c'est d'ailleurs vers la fin de son ère qu'Intel avait signé avec SK Hynix pour se séparer de son activité NAND, mais les motivations de Pat Gelisinger sont potentiellement un peu différentes (même s'il n'en reste pas moins un PDG qui doit aussi veiller à la santé financière de son entreprise).

 

En tout cas, lui aussi songerait a priori à réduire l'éparpillement des efforts du fondeur. En l'occurrence, c'est le groupe "Intel Sports" d'Intel qui serait ici concerné. Oui, Intel a une division sport, et ce depuis 2016, peu avant l'acquisition de Replay Technologies et de la startup Voke. La première firme était orientée vidéo 3D, réalité virtuelle et réalité augmentée, la seconde impliquée dans l'équipement vidéo sportif, comme les caméras stéréoscopiques pouvant filmer des événements sur 180 à 360 degrés.

 

intel camera true vr

 

intel true view

 

L'ensemble avait accouché du système True View, qui équipe aujourd'hui 19 stades de la NFL, 8 stades de la NBA et une dizaine de stades de foot (le vrai, pas le rugby américain) dans le monde (dont Le Parc des Princes). Le rôle de True View est d'exploiter plusieurs caméras pour créer un replay à partir de données volumétrique et ensuite diffusé sous plusieurs angles ou perspectives. À Los Angeles, Intel avait également construit une scène sous un dôme géant à écran vert avec 930 m² de surface, pour l'enregistrement de clips musicaux, filmés à l'aide de plus d'une centaine de caméras 8K. Il s'agissait alors de la plus grande installation de la sorte au monde. Une technologie assez impressionnante, mais chère et qui pourrait donc poursuivre son chemin ailleurs.

 

intel dome ecran vert los angeles

 

Sans surprise, rumeur oblige, Intel s'est refusé à tout commentaire pour l'instant. Il se dit que le fondeur s'est rapproché de la banque d'investissement PJT Partners afin de lui donner un coup de main dans la recherche d'un acheteur, en ratissant de façon assez large la base des intéressés potentiels. Le point qui donne de la crédibilité à cette rumeur, c'est qu'Intel avait silencieusement fermé Intel Studios en novembre dernier, un groupe qui était justement dédié à la capture volumétrique sous le dôme à Los Angeles. Néanmoins, à ce moment-là, la compagnie avait pourtant aussi partagé son optimisme quant à l'usage de ce type de technologie pour le futur du domaine sportif. Mais ça, c'était avant. Maintenant, place à l'IDM 2.0 ? (Source)


Un poil avant ?

Gamotron • Nos jours heureux, le retour

Un peu plus tard ...

Bilan du Resizable-BAR sur les GPU actuels

Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !